Toutes les émissions

Le Décryptage de FBO

Du lundi au vendredi à 7h20

Le nouveau dojo de St Jean-de-Braye a été mis en service à la mi-septembre
Le nouveau dojo de St Jean-de-Braye a été mis en service à la mi-septembre © Radio France - François Guéroult

Comment le dojo de St Jean-de-Braye a pu renaître de ses cendres ?

Diffusion du mardi 31 octobre 2017 Durée : 2min

Dans le décryptage de France Bleu Orléans ce matin, on s'intéresse à la renaissance du dojo de St Jean-de-Braye : un dojo qui renaît de ses cendres, c'est le cas de le dire...

Souvenez-vous c'était le 2 juillet 2015 : un terrible incendie d'origine criminelle dévastait le dojo de St Jean-de-Braye, les 400 mètres carrés du bâtiment partaient en fumée. Un véritable traumatisme pour la SMOC Karaté qui utilisait la salle depuis 30 ans, comme le résume Aline Mahelin , la vice-présidente du club : "Du jour au lendemain, on a perdu tous nos matériels et tous nos souvenirs". S'en sont suivis 2 ans de galère, avec un hébergement provisoire dans d'autres salles de la ville, pas forcément pratique, et qui a entraîné une diminution du nombre d'adhérents du club de karaté...

Mais tout cela est du passé puisqu'un nouveau dojo vient d'être construit !

La structure a été livrée mi-septembre, elle vient d'être inaugurée. Et pour la première fois, elle est utilisée pendant des vacances scolaires. Le nouveau bâtiment a été édifié juste en face de l'ancien dojo, dont il ne reste plus rien. Un "déménagement" qu'explique Claudine Gueuret, la conseillère municipale déléguée aux Sports à St Jean-de-Braye : "Outre le dojo, il y a désormais une salle de motricité que pourra utiliser l'école maternelle attenante". L'école maternelle, c'est l'école Jean-Zay, qui est actuellement en réhabilitation, et qui doit rouvrir en septembre 2018. L'architecture du dojo ressemble à celle des bâtiments les plus récents du quartier, ou plutôt de l'Eco-Quartier du Hameau... René Dautil est l'un des instructeurs de la SMOC Karaté, il se réjouit d'avoir à disposition un bâtiment "beaucoup plus lumineux".

Le club commence d'ailleurs à retrouver ses adhérents : autour d'une centaine de licenciés actuellement. Le dojo sert aussi aux arts martiaux chinois et à la gymnastique volontaire. Mais cette renaissance a un coût : 700 000 euros pour ce nouveau dojo, dont seulement 277 000 euros remboursés par les assurances... Le Département du Loiret a versé 114 000 euros, le reste est à la charge de la ville de St Jean-de-Braye. La ville avait porté plainte il y a 2 ans, mais à ce jour, l'auteur de l'incendie n'a toujours pas été identifié.