Toutes les émissions

Le Décryptage de FBO

Du lundi au vendredi à 7h20

Le site de crowdfunding ulule affiche un taux de réussite de 66%
Le site de crowdfunding ulule affiche un taux de réussite de 66% © Maxppp - DR

Le crowdfunding, est-ce que ça marche ?

Diffusion du jeudi 16 novembre 2017 Durée : 3min

Dans le décryptage aujourd'hui, on s'intéresse au crowdfunding, autrement dit : le financement participatif. Alors qu'hier a été lancée l'opération régionale "Make in Loire Valley", basée sur le financement participatif. Mais au fait, le crowdfunding, est-ce que ça marche ?

Les chiffres sont vertigineux ! En 2014, 75 millions d'euros ont été collectés en France grâce à un financement participatif. L'an passé, c'était 234 millions d'euros, donc 3 fois +.en 2 ans ! 21 000 projets ont ainsi abouti en 2016. Depuis 2010, date d'apparition des sites de crowdfunding, 2,5 millions de Français ont déjà soutenu un projet. Il y a de beaux exemples de réussite.Ainsi à Orléans, il y a déjà 4 ans, Augustin Aulanier a eu recours au financement participatif pour boucler son budget et ouvrir son restaurant axé sur le bio et les circuits courts. Augustin Aulanier évoque "un important effet notoriété, surtout au démarrage". Le restaurant s'appelle "Voici venu le temps" et il emploie aujourd'hui 2 salariés...

A l'inverse, d'autres projets échouent...

Exemple avec l'Orléanais Marc Arnaud qui l'an passé voulait lancer une maison d'édition pour publier des livres refusés par les autres éditeurs. Sur les 9 000 euros qu'il lui fallait, il n'a pu récolter que 40%. Marc Arnaud analyse les raisons de son échec : "un manque de médiatisation, et le secteur difficile du livre". kisskiss Bankbank, la + ancienne des plateformes françaises de crowdfunding, affiche ainsi un taux de réussite de 58%.. 66% pour son concurrent Ulule, son directeur général Arnaud Burgot explique que "le premier facteur de réussite, c'est le porteur de projet lui-même : il faut d'abord convaincre son réseau proche, puis faire en sorte que ces proches deviennent eux-mêmes des ambassadeurs du projet pour aller cherche le deuxième cercle, ces inconnus qui financent le projet".

Certaines plateformes spécialisées affichent des performances supérieures : 75% de taux de réussite sur Mimosa, un site de financement participatif consacré à l'alimentation et l'agriculture.