Toutes les émissions

Le Décryptage de FBO

Du lundi au vendredi à 7h20

Le sachet de salade de la marque "C'est qui le patron ?"
Le sachet de salade de la marque "C'est qui le patron ?" © Radio France - Anne Oger

La belle histoire de la marque "C'est qui le patron ?"

Diffusion du mardi 6 février 2018 Durée : 3min

La marque "C'est qui le patron ?" née il y a un peu plus d'un an à l'initiative de consommateurs pour mieux rémunérer les producteurs de lait lance sa salade en sachet. Aujourd'hui la marque est presque incontournable dans les grandes surfaces retour sur un succès inattendu

Au départ il s'agissait de répondre à la crise du lait et au désespoir des éleveurs qui vendaient leur production à perte aux grands groupes de la grande distribution. En proposant aux consommateurs de définir eux-mêmes leurs priorités quand ils achetaient un litre de lait. Ils étaient près à payer un peu plus cher pour assurer un meilleur revenu aux éleveurs, et s'assurer que les conditions d'élevage étaient conformes à leurs attentes. Résultat : une brique de lait vendue 0,99 centimes en grande surface, 35 millions de litres vendus et des éleveurs qui ont vu leurs revenus augmenter d'environ 20%, ils ne perdent plus d'argent.

Le patron de la Laiterie de Saint Denis de l'Hôtel dans le Loiret on l'appelle entre nous L'homme qui dit oui

A l'origine de cette "marque des consommateurs", Nicolas Chabanne le fondateur sait aussi ce qu'elle doit au PDG de la Laiterie de Saint Denis de l'Hôtel dans le Loiret. C'est elle qui conditionne ce lait, aujourd'hui cela représente 10% de sa production. "Emmanuel Vasseneix a été le seul à accepter notre proposition quand personne n'y croyait. Entre nous on l'appelle "l'homme qui dit oui" !

Aujourd'hui 500 éleveurs travaillent pour la marque, avec désormais une bonne raison de se lever le matin, leur revenu a augmenté d'environ 20%

"Au départ une cinquantaine d'éleveurs faisaient du lait pour la marque, maintenant ils sont un peu plus de 500, et tous ont désormais une raison de se lever le matin. C'était un enjeu majeur pour préserver la filière, car c'est ça qui compte" confie Emmanuel Vasseneix, le patron de la Laiterie. "Et chez nous les salariés sont fiers de cette marque, ils savent qu'on a fait quelque chose de bien". 

Un nouveau produit issu du Loiret dans le répetoire de la marque

La Laiterie produit le lait de "C'est qui le patron ?", mais aussi le jus de pommes et bientôt la crème fraîche, issue de ce qui reste dans la transformation du lait en brique. Elle sera dans les rayons l'été prochain. Mais Emmanuel Vasseneix a aussi un autre produit qui arrive sur le marché : la salade en sachet, fabriquée par sa filiale Les Crudettes, à Chateauneuf sur Loire. Une salade de saison, à 1 euros 75 le paquet. De la mâche l'hiver, de la batavia l'été, cultivée notamment par un maraîcher d'Ouvrouer les Champs juste à côté. Et de la scarole l'hiver, produite en partie dans le Vendômois.

Une salade de saison et moins traitée au chlore

La salade de saison, c'était une demande des consommateurs : sur chaque produit ils définissent sur internet leurs priorités, voient s'afficher le prix qui correspond à telle ou telle exigence, et peuvent choisir en toute connaissance de cause. Pour cette salade, ils ont été presque 4000 à répondre au questionnaire de la marquedesconsommateurs.fr Et s'ils voulaient une salade de saison et moins traitée au chlore, ils n'ont pas opté pour du bio, le prix était trop élevé.

Les prochains produits sur le marché - Aucun(e)
Les prochains produits sur le marché - Capture écran

10 000 sachets déjà vendus

Pour les Crudettes à Chateauneuf sur Loire, cette salade du consommateur ne représente actuellement que 1% de la production. Mais 10 000 sachets ont déjà été vendus depuis la mise sur le marché, c'est presque un peu plus que les prévisions. "Et puis surtout cela redonne du sens au travail, celui des producteurs, celui des salariés" explique Thierry Dubois le directeur.