Toutes les émissions

Le Décryptage de FBO

Du lundi au vendredi à 7h20

L'Etablissement français du sang dans le Loiret cherche des donneurs.
L'Etablissement français du sang dans le Loiret cherche des donneurs. © Maxppp - Alexis Sciard

Décryptage : le don du dang dans le Loiret

Diffusion du jeudi 13 septembre 2018 Durée : 3min

Dans le décryptage de France Bleu Orléans ce jeudi matin, on s'intéresse au don du sang : l'Etablissement Français du Sang lance une campagne pour recruter de nouveaux donneurs. Mais en Région Centre-Val de Loire, certaines collectes disparaissent, notamment en milieu rural.

Dans le Loiret, certaines collectes disparaissent. Cela peut paraître paradoxal, à l'heure où, en cette rentrée, l'Etablissement Français du Sang incite chacun à garder un peu de temps pour ce geste simple, via un spot diffusé sur les réseaux sociaux. Dans le département, il y a chaque année environ 30 000 dons du sang, et ce chiffre ne baisse pas et de nouveaux donneurs arrivent même régulièrement. Ce sont notamment des jeunes, donc il n'y a pas d'inquiétude particulière. 

En fait l'Etablissement Français du Sang cherche à rationaliser ses déplacements. Sur les collectes, il faut au minimum 4 personnes : un médecin, deux infirmières et une secrétaire. En dessous d'un certain seuil de dons récoltés, fixé désormais à 35, ça n'est pas efficace. 

Combien de collectes de sang ont disparu en 2018 ?  

C'est difficile de donner un chiffre, parce que, si certaines ont été supprimées, on parle de 8 au total, dans le Loiret, sur 459, dans des communes rurales, d'autres ont été renforcées, sur une douzaine de grosses communes, comme Beaugency, Neuville aux Bois ou encore Pithiviers, qui marchent bien. A Sully-sur-Loire, la collecte de l'été, qui d'habitude a lieu en juillet, est revenue aussi en août. L'Etablissement Français du Sang fera un bilan, à la fin de l'année, car l'objectif, avant tout, c'est de ne pas perdre de donneurs.