Toutes les émissions

Le Décryptage de FBO

Du lundi au vendredi à 7h20

Le marché de Noël ouvre aujourd'hui à Orléans et pour un mois.
Le marché de Noël ouvre aujourd'hui à Orléans et pour un mois. © Radio France - Etienne Escuer

Le marché de Noël à Orléans : quel impact économique ?

Diffusion du vendredi 24 novembre 2017 Durée : 2min

Et dans le décryptage ce matin, on s'intéresse au marché de Noël d'Orléans qui débuté aujourd'hui. Combien coûte-t-il et quel est son impact économique ?

Combien ça coûte, c'est assez facile d'y répondre. Car la ville d'Orléans contrôle entièrement l'organisation de son marché de Noël : c'est elle qui choisit les dates, c'est elle qui est propriétaire des 66 chalets. Des chalets qui sont donc loués aux exposants, il faut compter en moyenne 115 euros par jour pour un chalet non alimentaire, 140 euros par jour pour un chalet alimentaire. Ces locations représentent d'importantes recettes pour la ville, mais qui ne couvrent pas la totalité de ses dépenses. Il faut payer une redevance pour le forain qui s'occupe de la piste de luge dont l'attraction est gratuite pour le public. Il faut surtout régler les frais de gardiennage. Au final la facture nette pour la ville (dépenses moins recettes) s'élève à 145 000 euros. Chiffre qui ne tient pas compte des effectifs de la police municipale mobilisés pour l'occasion...

Qu'est-ce que ça rapporte ? C'est là que ça se complique... le marché de Noël à Orléans a été créé en 2000 : c'est donc la 18ème édition. Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, aucune étude n'a été faite par la ville pour en mesurer l'impact... Les chiffres annoncés officiellement sont très fantaisistes : 1,2 million de visiteurs disait en 2005 François Couturier, alors conseiller municipal en charge du dossier, 300 000 à 400 000 visiteurs avance aujourd'hui François Foussier, l'adjoint au commerce ! Ce qui est clair, en revanche, c'est l'objectif de ce marché de Noël, qui a la particularité d'être réparti sur 3 places différentes : faire en sorte que l'animation profite aussi aux commerces sédentaires "qui réalisent souvent un tiers de leur chiffre d'affaire annuel au moment des fêtes", souligne François Foussier, le marché de Noël contribue donc à l'attractivité d'Orléans. Et pour y voir plus clair dans les chiffres de fréquentation, la ville va installer l'an prochain des compteurs qui mesurent les flux piétonniers. On saura alors un peu mieux combien de personnes attire le marché de Noël d'Orléans...