Toutes les émissions

Le Décryptage de FBO

Du lundi au vendredi à 7h20

C'est le 24 mars 1668 qu'a été créé le "dauphin cavalerie", ancêtre du 12ème régiment de cuirassiers d'Olivet
C'est le 24 mars 1668 qu'a été créé le "dauphin cavalerie", ancêtre du 12ème régiment de cuirassiers d'Olivet © Radio France - Armée de Terre

Les 350 ans du 12ème régiment de cuirassiers d'Olivet

Diffusion du vendredi 13 avril 2018 Durée : 2min

On célèbre cette année les 350 ans du 12ème régiment de cuirassiers d'Olivet, avec une série d'évenements pour cet anniversaire - notamment samedi une "Cuir race" ouverte au public et des journées portes ouvertes les 19 et 20 mai. Retour sur l'histoire du régiment dans le décryptage de FB Orléans.

Le  12ème régiment de cuirassiers d'Olivet fête cette année ses 350 ans : 350 ans, l'origine du régiment remonte donc au roi Soleil !

On est alors en 1668 : Louis XIV décide de créer une unité spécialement dédiée à la protection de son fils, le Dauphin de France... D'où le nom "Dauphin cavalerie", qui reste le nom de tradition du 12ème régiment. Avec comme devise : "au danger, mon plaisir !" Le régiment s'illustre ensuite notamment sous Napoléon pendant les batailles de l'Empire, Austerlitz et Iéna - puis pendant la seconde guerre mondiale : ses escadrons, intégrés à la deuxième division blindée du général Leclerc, participent à la Libération de Paris et de Strasbourg. Après le conflit, le 12ème régiment est d'ailleurs longtemps resté basé en Allemagne, dans le Bade-Wurtemberg...

Et, somme toute, l'installation à Olivet est assez  récente...

Ce n'est qu'en 1994 que le 12ème régiment de cuirassiers s'installe au quartier Valmy à Olivet, lors de la fusion avec le 6ème régiment dont un escadron était déjà implanté à Olivet depuis 1979. On parle alors du 6-12 cuirs, l'effectif monte jusqu'à 1 200 soldats, avec comme équipement emblématique, le char Leclerc. Jusqu'à 80 chars sont alors stationnées à Olivet... Depuis, l'armée de terre à dû se restructurer, le 6-12 cuirs a été dissous ; le 12ème régiment demeure, mais avec un effectif réduit d'un tiers.. Sur les 850 soldats actuels, 75% sont en contrat CDD d'une durée d'1 à 5 ans -  c'est ce qui explique qu'il y a 3 sessions de recrutement chaque année. Le régiment compte 6 escadrons, et il n'y a plus que 18 chars - beaucoup ont en fait été transférés sur les camps d'entraînement de l'armée de terre, notamment à Mourmelon et Canjuers, dans le Var, pour éviter les allers-retours et donc faire des économies.

Parallèlement, on peut dire que les missions du régiment ont beaucoup évolué.

Même si par définition, avec ses blindés rapides et puissants, ce type de régiment est censé pouvoir intervenir en tout lieu, la nature des missions a effectivement beaucoup changé. Longtemps spécialisé dans les opérations de maintien de la paix, comme au Liban en 2013 et au Kosovo en 2014, le 12ème régiment participe davantage ces derniers temps à la lutte contre le terrorisme. 300 soldats viennent de rentrer du Mali dans le cadre de l'opération Barkhane. Et chaque mois, une partie du régiment est affecté à l'opération Sentinelle en France : ils sont une cinquantaine en ce moment, ils seront 200 au mois de juin... A noter qu'un escadron est actuellement aux Emirats Arabes Unis, mais il s'agit là de manœuvres d'entraînement.

Le décryptage de FB Orléans consacré aux 350 ans du régiment d'Olivet