Replay du vendredi 22 décembre 2017

Orléans métropole va-t-elle bientôt récupérer la compétence sportive ?

Dans le décryptage ce matin, on se pose cette question : Orléans métropole va-t-elle bientôt récupérer la compétence sportive, exercée actuellement par les communes ?

La future grande salle de sports prévue dans le projet Co'met appartiendra à la métropole
La future grande salle de sports prévue dans le projet Co'met appartiendra à la métropole - Orléans métropole

Et cette question, ce sont les clubs professionnels qui très clairement la posent aujourd'hui. Les présidents de l'USO en footbal, de l'OLB en basket, de Saran en handball masculin et de Fleury-les-Aubrais en handball féminin ont rencontré récemment Olivier Carré, le président d'Orléans métropole à ce sujet. Tous ont le même discours, et sont très impatients que la métropole récupère la compétence sportive. Duarte Da Costa, le président du club de hand de Saran, explique pourquoi : "Aujourd'hui, on ne peut plus travailler seuls dans notre coin et on voit bien nos limites au niveau structurel pour se développer, notamment pour l'accueil du public. Et évidemment, la métropole a un rôle à jouer là-dedans." Pour autant, cela n'entraînerait pas forcément un changement de nom pour le club, estime Duarte Da Costa : "Notre club, c'est Saran, pour moi il restera toujours le club de Saran, quoi qu'on mette derrière. Aujourd'hui, on s'appelle Saran Loiret Handball, on pourra peut-être s'appeler Saran métropole ! L'important, ce n'est pas le nom mais de savoir ce qu'on veut faire."

Concrètement cela signiferait que les subventions versées aux clubs sportifs ne soient pas municipales mais métropolitaines. Une évolution qui serait d'autant + logique qu'Orléans métropole sera propriétaire de la future grande salle dans le cadre du projet Come't et que les deux clubs de handball jouent déjà beaucoup de leurs rencontres au Palais des Sports d'Orléans

Mais aujourd'hui la décision n'est pas encore prise...   

Olivier Carré a même demandé aux présidents des clubs d'être patients !  A ses yeux, il faut un vrai débat là-dessus parce que la métropole n'a pas vocation à récupérer tout le sport : "Il faut qu'il y ait un partage clair entre ce qui est du ressort des communes , notamment dans le sport amateur et associatif, et ce qui pourrait devenir métropolitain - le sport professionnel en club, mais aussi individuel, comme le judo, l'escrime, la gymnastique..." Mais où mettre exactement le curseur ? Olivier Carré a demandé au CROS, le comité régional olympique et sportif Centre Val-de-Loire, de plancher sur cette question.  Le CROS doit remettre ses conclusions dans le courant du 1er trimestre 2018... Les élus trancheront ensuite, il n'y a pas d'échéance de fixée...

Mots clés: