Toutes les émissions

Le Décryptage de FBO

Du lundi au vendredi à 7h20

France Bleu Orléans décrypte pour vous l'actualité
France Bleu Orléans décrypte pour vous l'actualité © Radio France

Peut-on être député et garder une activité professionnelle ? Le cas des 3 nouveaux députés du Loiret

Diffusion du mercredi 27 septembre 2017 Durée : 2min

"Député, ce n'est pas un métier", dit-on au nom du renouveau politique. Mais quand on devient député, comment fait-on pour conserver son métier ? 3 mois après leur élection dans le Loiret, témoignages de Caroline Janvier, Stéphanie Rist et Richard Ramos.

Peut-on être être député tout en gardant une activité professionnelle ? Cette question, on l'a posée aux 3 députés du Loiret élus pour la 1ère fois en juin : Caroline Janvier et Stéphanie Rist, pour la République en Marche ; Richard Ramos pour le Modem. Eh bien ils n'ont pas forcément la même réponse !
- Caroline Janvier a fait un choix dès le lendemain de son élection. Elle a démissionné de son poste à l'association Aidaphi et arrêté son activité de conseil qu'elle exerçait en auto-entrepreneur. A ses yeux, député nécessite un temps plein.
- Stéphanie Rist tient au contraire à garder un pied dans le monde du travail : elle a gardé une matinée de consultation en rhumatologie à l'Hôpital d'Orléans, elle quittera peut-être le CHRO dans les prochaines semaines pour soigner dans une autre structure.
- Richard Ramos se heurte, lui, à une difficulté. D'un côté, il veut arrêter prochainement l'activité de conseil environnement qu'il exerce à temps partiel pour l'entreprise de BTP Gabriel à st Jean-le-Blanc. Et de l'autre, il souhaite conserver ses chroniques gastronomiques sur France 3 Centre. Il est en pleines négociations avec l'entreprise de télé publique, mais c'est compliqué reconnaît-il.

En filigrane, une même préoccupation : la peur d'être déconnecté du terrain, des réalités de tous les jours.