Toutes les émissions

Le Décryptage de FBO

Du lundi au vendredi à 7h20

L'IGPN, la police des polices, a ouvert 80 enquêtes sur des violences policières liées aux LBD, dont l'affaire de celle de St Jean-de-Braye
L'IGPN, la police des polices, a ouvert 80 enquêtes sur des violences policières liées aux LBD, dont l'affaire de celle de St Jean-de-Braye © Maxppp - Arnaud Beinat

Pourquoi les lanceurs de balle de défense (LBD) font-il polémique à Orléans et partout en France ?

Diffusion du vendredi 25 janvier 2019 Durée : 3min

Dans le décryptage ce matin, on s'arrête sur la polémique qui entoure actuellement les "LBD", les lanceurs de balle de défense qu'utilisent les forces de l'ordre lors des manifestations et qui ont remplacé les flash-balls. De quoi parle-t-on ?

Gros plan sur les "LBD", les lanceurs de balle de défense : cette arme non létale utilisée par les forces de l'ordre lors des manifestations. et qui a fait au moins 40 blessés graves ces dernières semaines, lors des mouvements sociaux... Parmi ces blessés, un élève de 16 ans du lycée Jacques Monod de St Jean-de-Braye, il avait ainsi été atteint au visage lors d'échauffourées avec la police en décembre. Son avocat, Me Christophe Rouichi, s'interroge sur les conditions de l'utilisation de cette arme ; de son côté, Bruno Berger, du syndicat de police Alternative CFDT à Orléans, met en avant le caractère inédit des violences des manifestations, qui explique que les LBD ne sont sans doute pas utilisés comme ils devraient l'être.