Toutes les émissions

Le Décryptage de FBO

Du lundi au vendredi à 7h20

Le maire d'Orléans Olivier Carré brandissant des documents lors de sa conférence de presse, aux côtés de son directeur de cabinet Philippe Fromenteau
Le maire d'Orléans Olivier Carré brandissant des documents lors de sa conférence de presse, aux côtés de son directeur de cabinet Philippe Fromenteau © Radio France - François Guéroult

Quels sont les éléments de réponse apportés par Olivier Carré aux accusations du Canard Enchaîné ?

Diffusion du jeudi 13 juin 2019 Durée : 2min

Dans le décryptage ce matin, on revient sur l'article publié par le Canard Enchaîné hier intitulé "Un détonnant voyageur aux commandes d'Orléans" : le maire Olivier Carré a démonté point par point les accusations portées par l'article.

Première erreur : le Canard affirme qu'Olivier Carré a fait changer la voiture du maire dès son entrée en fonction. Le renouvellement de l'automobile était bien prévu, mais il a eu lieu 2 ans + tard, en 2017 - une Peugeot 3008 qui a coûté 38 000 euros et non pas 46 000 euros, comme le prétend l'article.

 Deuxième point : la promotion de sa compagne Joëlle Goepfert au poste de directrice générale adjointe des services, en tant que numéro 2 de la mairie avec un salaire de numéro 1... C'est faux, répond Olivier Carré, Joëlle Goepfert, qui travaille à l'Agglo depuis 2001, a été promue en 2015, à un moment où Olivier Carré faisait l'intérim de Serge Grouard - ce dernier a avalisé la décision, et Joëlle Goepfert n'est que la numéro 4 de la collectivité, avec un salaire qui n'a pas été modifié. Il n'y a aucun conflit d'intérêt, estime le maire.

Troisième épisode : le déplacement à Cannes au marché international des professionnels de l'immobilier en 2016. L'article parle d'un séjour au "Majestic" avec location d'une belle voiture... Dans la réalité : c'est une fiat 500 L, et l'hôtel Mariott à Nice.

Enfin, le passage à Las Vegas, l'an passé pour le salon numérique. Olivier Carré affirme avoir séjourné "3 nuits" et non pas 6 nuits comme prétendu par le Canard - et évidemment, cela change tout....   

Reste malgré tout un point que ne dément pas Olivier Carré : ce sont ses séjours réguliers dans des hôtels parisiens. 2 à 3 fois par mois, indique le journal, payé par la ville. Pour un coût de 6 400 euros en 2017, 10 000 euros en 2018... Auparavant, il n'y avait pas de factures pour la ville car Olivier Carré était député, cela lui était payé par l'Assemblée nationale. Alors il le reconnaît : il fréquente bien les hôtels Mercure, Novotel et Pullman à Paris... Mais il précise que c'est toujours lorsque ses fonctions de maire l'exigent, qu'en moyenne cela représente 319 euros la nuit petit-déjeuner inclus, et que cela n'a pas entraîné un dérapage des dépenses car il utilise très peu le chauffeur de la ville : l'enveloppe globale des frais de représentation et de déplacement du maire n'a pas bougé - elle s'élève à 21 000 euros, soit 15 centimes par habitant et par an... Mieux, affirme Olivier Carré : le budget de fonctionnement du cabinet du maire a même diminué de 21% depuis 2015.