Toutes les émissions

Le Décryptage de FBO

Du lundi au vendredi à 7h20

La présentation video du projet Space Train à Cercottes dans le Loiret
La présentation video du projet Space Train à Cercottes dans le Loiret © Radio France - Anne Oger

Spacetrain entre Orléans et Paris, rêve ou réalité ?

Diffusion du vendredi 22 mars 2019 Durée : 2min

Orléans-Paris en moins de 15 minutes, dans un train circulant à plus de 500 kilomètres heures, peut-on vraiment y croire ? C'est le projet Spacetrain, développé en ce moment à Cercottes dans le Loiret, où en est le projet ?

Le projet Spacetrain, ce projet de train à grande vitesse à moteur électrique hydrogène, sur lequel travaille une société orléanaise, entre dans une phase de recherches capitale : la mise au point d'un prototype à taille réduite, une navette de 15 mètres de long, et d'un rail de 20 mètres, qui permettra d'avancer sur la technologie. Il est construit en ce moment dans l'atelier de Spacetrain à Cercottes. Il devrait être terminé en juin prochain, et sera présenté au Salon de l'aéronautique du Bourget.

L'aérotrain avec 50 ans de modernité

Spacetrain, c'est l'idée au départ un peu folle, de remettre au goût du jour l'aérotrain entre Paris et Orléans, abandonné dans les années 70 au profit du TGV. Mais avec 50 ans d'avancées technologiques, sur le concept du coussin, et sur la mise au point d'un moteur hydrogène à pile et donc totalement autonome. C'est donc maintenant une société, Spacetrain, qui met au point la technologie, en espérant le feu vert de la préfecture du Loiret pour un essai grandeur nature sur l'ancien rail de l'aérotrain, toujours en place entre Saran et Chevilly, d'ici 2021.

Mais ce projet verra-t-il le jour sur la ligne Paris-Orléans ?  

C'est le rêve des élus qui soutiennent le projet, de la société Spacetrain aussi. Mais rien ne permet de le dire à ce jour. Eymeuric Gleizes, le PDG, a fait une demande au préfet du Loiret, d'utilisation du rail actuel de l'aérotrain, qui appartient à l'Etat. Le dossier serait entre les mains de France Domaines, pour l'évaluer et savoir sous quelle forme il pourrait être mis à la disposition de la société. Mais là on parle des essais.

Nous nous proposons la technologie, nous ne déciderons pas de la construction de la ligne

Pour une exploitation entre Orléans et Paris, Spacetrain ne sera pas le décideur précise Eymeuric Glezes : "nous nous proposons un concept, ensuite il appartiendra aux décideurs, aux régions, de parler du rail, de son emplacement, nous aimerions que cette ligne soit construite entre Orléans et Paris, mais ça ne nous appartient pas".

Des discussions aussi avec la Normandie, et la ville de Détroit aux USA

La société précise bien qu'elle met au point le concept, qu'elle a déjà breveté deux technologies, mais qu'après la construction du rail, l'emplacement, la ligne, ce sera entre les mains des autorités régulatrices des transports. Elle discute aussi avec les régions Normandie et Rhône-Alpes, avec la ville de Détroit aux Etats-Unis. Paris à 13 minutes de Paris, c'est donc encore un rêve, mais il n'est pas interdit de rêver.