Le dossier de France Bleu Paris

Du lundi au vendredi à 07h45

Le téléphérique de Brest a été inauguré il y a 3 ans. Réalisé par la société STR-Bartholoet
Le téléphérique de Brest a été inauguré il y a 3 ans. Réalisé par la société STR-Bartholoet © Maxppp -

Le projet de téléphérique dans le Val-de-Marne en bonne voie

Diffusion du mercredi 9 octobre 2019 Durée : 4min

Le projet du Téléval - Câble A est en phase de concrétisation. Un nouvelle étape décisive a été franchie avec la validation du projet au conseil d'administration d'IDF Mobilités, l'instance qui gère les transports en région parisienne.

Une nouvelle étape a été franchie, ce mardi, en faveur de la concrétisation du projet du téléphérique dans le Val de Marne. Le conseil d'administration d'IDF Mobilités a voté la validation du projet à l'unanimité. Il y a deux mois, la commission d'enquête publique avait donné un avis favorable.

Prochaine étape : la déclaration d'utilité publique du préfet du 94 pour lancer les appels d'offres.

La construction du téléval-câble A pourrait démarrer l'an prochain 

Ce projet existant depuis plus de 10 ans serait le premier téléphérique urbain en Ile de France.

Ce téléphérique est long de 4,5 kilomètres, entre Villeneuve-Saint-Georges et Créteil en 17 minutes, en passant par Limeil-Brévannes et Valenton, dans le Val-de-Marne. Objectif : décongestionner ce territoire saturé aux heures de pointe.

Les principaux constructeurs se tiennent prêts à répondre à l'appel d'offre.  Il s'agit d'un marché d'environ 132 millions d'euros.

Parmi les constructeurs de téléphériques présents aux Rencontres des Transports collectifs, la société franco-suisse STR - Bartholet qui présentait sa dernière cabine urbaine - Radio France
Parmi les constructeurs de téléphériques présents aux Rencontres des Transports collectifs, la société franco-suisse STR - Bartholet qui présentait sa dernière cabine urbaine © Radio France - Nathalie Doménégo

Objectif : désenclaver le quartier

"Nous n'avons que très peu de moyen de transport et prendre la voiture pour quitter cette ville est une hérésie tellement les embouteillages matin et soir sont présents" estime l'une des habitantes pro Téléval quand les opposants craignent du bruit supplémentaire et surtout l'aspect intrusif : les télécabines passeront au dessus des habitations. 

  - Radio France
© Radio France - Emile Combes

En savoir plus sur les pro et anti projet

En savoir plus sur le projet du Téléval