Replay du lundi 10 mai 2021

AVC Tous Concernés

- Mis à jour le

L'Arrêt Vasculaire Cérébrale touche à tout âge et ne se détecte pas toujours si facilement car indolore dans la plupart des cas, Philippe Meynard président de l'association "AVC Tous Concernés" nous éclaire sur le sujet

En France c'est 1 AVC toutes les 4 minutes
En France c'est 1 AVC toutes les 4 minutes © Getty - Hiroshi Watanabe

Combien de personnes touchées par un AVC chaque année ?

En France ce ne sont pas moins de 150 000 cas soit un toutes les 4 minutes. Chez nous en région Nouvelle-Aquitaine, 18 000 cas par an et pas moins de 2 AVC /heure en Dordogne soit 20 par semaine et 1 020 AVC /an.  Une personne sur 8 décède dans le mois qui suit, les ¾ des survivants garderont des séquelles définitives, ⅓ deviendront dépendants, ¼ ne reprendront jamais d’activité professionnelle, ¼ des patients qui ont fait un AVC sont dépressifs. ¾ des victimes d’un AVC sont par ailleurs des personnes de plus de 65 ans.    

"AVC Tous ConcernéS", késako ?

C'est une association de prévention des Accidents Vasculaires Cérébraux, créée par des victimes d’AVC et des aidants qui ont choisi de s’engager bénévolement pour mener ensemble des actions de prévention.  Le fondateur et aujourd'hui président de l'association est Philippe MEYNARD, victime d’un AVC en 2014 à l’âge de 43 ans, et mis en invalidité depuis son accident.  L'association qui parcours le territoire et se mobilise en milieu rurale où la population n'est pas à la porte d'un hôpital pour adopter les bons gestes.

Affiche de l'association avec les dates de circulation en cette semaine de prévention
Affiche de l'association avec les dates de circulation en cette semaine de prévention - AVC Tous ConcernéS

Quid des informations diffusées au public ?

L’Agence Régionale de Santé en Nouvelle-Aquitaine, au travers de l’Observation Régionale de la Santé grâce auquel sont recensés les avis de la population dit que : « 40% des personnes interrogées s’estiment mal informées sur les AVC, principalement dans les petits villages et dans les zones rurales ».  

L’importance de la prévention est donc majeure...

  • En définissant les facteurs de risque : principalement l’hypertension artérielle, retrouvée dans 80% des AVC ; l’arythmie cardiaque, responsable d’un AVC sur cinq, la malbouffe, la sédentarité, etc…
  • En détectant les symptômes : affaissement du visage, difficulté à parler, paralysie d’un bras ou d’une jambe.

Dans ces moments-là l'urgence médicale est absolue car chaque minute perdues engendre la perte de 2 millions de neurones appeler le 15 pour que les soins s’organisent urgemment.

Selon la Haute Autorité de la Santé 

Seulement un patient était arrivé à l’hôpital dans les 4 heures suivant son AVC. Alors qu’une prise en charge dans les toutes premières heures suivant les symptômes peut parfois fortement limiter les séquelles. Il faut continuer à sensibiliser la population sur les signes qui doivent faire suspecter un AVC et l’importance d’appeler le 15 le plus vite possible .

A l'occasion de la Journée Européenne des AVC, l'association mène ses actions de ce Lundi 10 au Samedi 15/05/21. Pendant cette « semaine de prévention des AVC en Nouvelle-Aquitaine », leurs véhicules #AVCvan et #MinibusAVC seront présents sur 8 marchés en zones rurales et sillonnerons 7 départements de Nouvelle-Aquitaine, tout en respectant pleinement les gestes barrières.

Il vous sera proposé de contrôler vôtre tension artérielle ou encore de dépister l’arythmie cardiaque à l’aide d’un bâton qui réalise un court électrocardiogramme.

Rendez-vous ce Mercredi 12 Mai 2021 à Périgueux place André Maurois, c'est ouvert à tous !