Replay du lundi 21 juin 2021

Energies moins chères ensemble, avec l'UFC QUE CHOISIR

- Mis à jour le

La consommation d'énergie tient une place énorme dans le budget d'un ménage, environ 1500 euros par mois. L'UFC Que Choisir lance sa campagne "Energie moins chère ensemble", pour faire baisser la facture de gaz et d'électricité.

Affiche de la campagne "Energie moins chère ensemble"
Affiche de la campagne "Energie moins chère ensemble"

Un nombre croissant de fournisseurs, des méthodes de commercialisation  parfois douteuses (ventes complémentaires dans différents magasins, démarchage téléphonique), des factures incompréhensibles, des relevés estimés avec des rattrapages conséquents, un accès à de la production verte électrique compliquée encourage l'UFC QUE CHOISIR a lancer cette nouvelle campagne dont voici les grandes lignes à retrouver sur 

L'extension progressive du tarif réglementé du gaz qui a augmenté de 4% en juin engendre un  démarchage commercial très agressif. La campagne " Energie moins chère ensemble" a pour but de rassembler les consommateurs pour obtenir les meilleurs offres sur les marchés du gaz et de l'électricité. Et ça, c'est totalement gratuit.

Près d'un Français sur 5 a du mal à payer ses factures d'énergie, dont près d'un jeune sur 3( 18-34). La dernière campagne a permis d'économiser en moyenne 154 euros par an. La nouvelle campagne a pour objectif de faire aussi bien tout en soutenant les petits producteurs d'énergie renouvelable. 

Comme pour les précédentes campagnes, et alors que l’on assiste à une recrudescence des litiges énergie, l’UFC-Que Choisir offrir une sécurité juridique aux consommateurs à travers des conditions contractuelles sûres, imposées par elle, et l’accompagnement des souscripteurs par la Fédération en cas d’éventuelles réclamations. Parmi les éléments imposés dans le contrat client on trouve la pluralité des modes de paiement quel que soit le mode de facturation, le choix de la date de prélèvement en cas de mensualisation, la portabilité du contrat en cas de déménagement ou encore la prise en compte des recommandations faites par la Commission des clauses abusives et le Médiateur national de l’énergie qui ne sont normalement pas contraignantes. Le calendrier de la campagne « Energie moins chère ensemble » 2021 est le suivant :  

INSCRIPTION DES CONSOMMATEURS : jusqu’au 20 septembre (inclus) sur www.choisirensemble.fr. L’inscription est gratuite et sans engagement. Pour l’électricité, les inscrits pourront demander à recevoir les deux offres (classique et de soutien aux petits producteurs de renouvelable) afin de les comparer. 

ENCHÈRES INVERSÉES : Chacune des 3 offres lauréates sera dévoilée le 21 septembre 2021 à l’issue des enchères entre les fournisseurs participants 

OFFRES PERSONNALISÉES : à compter du 14 octobre, chaque inscrit recevra une offre personnalisée sur la base de son profil de consommation. Il reste libre de souscrire ou non aux offres reçues. Le 14 juin 2021 UFC-QUE CHOISIR 233 bd Voltaire 75555 PARIS CEDEX 11 

Indépendance oblige, pour couvrir les frais d’organisation, une participation de 10 euros sera demandée aux seuls souscripteurs pour une énergie, et 16 euros pour les deux énergies (réduite respectivement à 5 et 10 euros pour les adhérents aux associations locales ou abonnés aux publications de l’UFC-Que Choisir, au jour de leur inscription). Pour que le pouvoir de marché des consommateurs s’exprime, l’UFC-Que Choisir appelle donc tous les particuliers abonnés au gaz de ville et à l’électricité (abonnés au tarif réglementé, aux offres du marché libre), desservis par les distributeurs nationaux (ENEDIS, GRDF) ou les entreprises locales de distribution de Grenoble, Metz et Strasbourg, à s’inscrire sur le site dédié www.choisirensemble.fr. Par ailleurs, alors que les taxes représentent près du tiers de la facture énergie, l’UFC-Que Choisir dénonce de nouveau l’aberration de la TVA sur les taxes énergétiques qui représentent 57 euros sur les factures des ménages chauffés à électricité (1 milliard au global !) et 48 euros pour les ménages chauffés au gaz. 

Mais où est la « valeur ajoutée » d’une taxe ? La logique d’origine de la TVA est complètement dénaturée pour n’en faire qu’une pompe aspirante infernale. L’association lance donc une pétition « TVA sur les taxes énergétiques : halte à l’escalade fiscale » afin que baissent encore davantage les factures

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mots clés: