Replay du jeudi 19 novembre 2020

Face au climat anxiogène et à la crise sanitaire, la sophrologie

- Mis à jour le

Comment la sophrologie peut nous aider à gérer cette crise sanitaire ? Les réponses avec la sophrologue Coralie Soltysiak

Comment la  sophrologie peut nous aider dans ce contexte de crise sanitaire stressante
Comment la sophrologie peut nous aider dans ce contexte de crise sanitaire stressante © Getty

Face au climat anxiogène et à la crise sanitaire, la sophrologie se présente comme une méthode antidouleur, et comme une thérapie brève qui peut nous aider à mieux nous porter . Coralie Soltysiak est sophrologue et nous éclaire.

Qu’est ce que la Sophrologie ? 

Dans le corps humain, nous avons deux systèmes nerveux qui cohabitent et se relaient afin de maintenir l’homéostasie (c’est à dire l’équilibre) du corps.

  • le système nerveux sympathique qui « met en action » et s’active par exemple lors de situations de gros stress.
  • le système nerveux parasympathique apparenté au repos et à la détente.

La sophrologie va s’appuyer sur la détente du corps et de l’esprit pour que des « ressentis » émergent, et, qu’à l’écoute de ces ressentis, des « prises de consciences » aient lieu. Grâce à des exercices de respiration contrôlée, de relâchement musculaire et de visualisation positive, on apprend à écouter ses ressentis, à les accepter

À qui s’adresse la sophrologie ?

La sophrologie s’adresse à tous !Petit et grand, jeune et moins jeune, homme/femme, en individuel ou en groupe, elle s’adaptera à vous. Tout le monde peut pratiquer la sophrologie.

En cette période de confinement, la sophrologie peut vous aider à mieux vivre en famille, mais aussi à optimiser votre concentration pendant vos heures de télétravail, à développer votre patience avec votre conjoint, vos enfants, et surtout à vous concentrer sur le positif.

En cette période de confinement, la sophrologie peut vous aider à mieux vivre en famille, mais aussi à optimiser votre concentration pendant vos heures de télétravail, à développer votre patience avec votre conjoint, vos enfants, et surtout à vous concentrer sur le positif.

Mots clés: