Replay du mardi 21 avril 2020

Retour à l'école ! L'avis de Laurent Pradeaux, chef du service pédiatrie de l'hôpital de Périgueux

- Mis à jour le

L'enfant de 9 ans qui avait contracté le Covid-19 aux Contamines-Montjoie n'a transmis le virus à personne dans les trois écoles qu'il a fréquentées, selon une étude américaine. Cela donne matière à reflexion à quelques jours d'une possible rentrée scolaire. Nous en parlons avec Laurent Pradeaux.

Les enfants face au Covid-19
Les enfants face au Covid-19 © Getty - Europa Press News/contributeur

Fin janvier, un Britannique de retour de Singapour avait rejoint dans la station de ski des compatriotes dont une famille résidente de la station. Au total, il a été à l’origine de la contamination de douze personnes dont l’enfant de neuf ans. Cet enfant avait déclenché des symptômes légers de ce nouveau coronavirus et présentait une charge virale très faible, huit jours après le déclenchement des symptômes. C'est une information importante quand on sait que beaucoup de parents , voire d'enseignants s'interrogent avant la réouverture progressive des écoles à partir du 11 Mai.

les enfants pourraient ne pas être une source importante de transmission du Covid-19 

Il est possible que les enfants, parce qu'ils ne présentent pas beaucoup de symptômes et qu'ils ont une charge virale faible, transmettent peu ce nouveau coronavirus», explique à l'AFP Kostas Danis, épidémiologiste à Santé Publique France et auteur principal de cette étude. Information primordiale sur laquelle revient Laurent Pradeaux, chef du service pédiatrie de l'hôpital de Périgueux. Il est au micro France Bleu Périgord et France Bleu Gironde d'Isabelle Karl.

Les gestes barrières
Les gestes barrières © Getty - Europa PressNews/contributeur

Pendant le confinement le programme de vaccination des plus jeunes doit se poursuivre

La semaine européenne de la vaccination, qui a débuté le 20 avril 2020, est l'occasion de rappeler aux parents de ne pas repousser la vaccination de leurs enfants de moins de deux ans malgré l’épidémie de Covid-19. Et ce afin d’éviter la recrudescence de dangereuses maladies infectieuses à la sortie du confinement. Laurent Pradeaux, chef du service pédiatrie de l'hôpital de Périgueux souligne l'importance de ne pas négliger la vaccination des plus jeunes pour ne pas rajouter une épidémie à une autre.

La vaccination des plus jeunes doit se poursuivre malgré le confinement.
La vaccination des plus jeunes doit se poursuivre malgré le confinement. © Getty - Picture alliance/contributeur

Une anxiété toute naturelle chez les plus petits

La pandémie actuelle peut causer du stress, des inquiétudes, de la peur et de l’anxiété chez les enfants. Il est donc possible qu’ils fassent plus de cauchemars, de terreurs nocturnes ou de somnambulisme. Comment favoriser une bonne nuit de sommeil ? Rassurez votre enfant. Expliquez-lui qu’il est possible de se protéger du coronavirus en se lavant bien les mains et en restant chez soi. Répondez à ses questions, mais ne l’exposez pas trop aux nouvelles portant sur la crise. S’il se sent rassuré, il dormira mieux.