Replay du jeudi 25 mars 2021

Les abus des sociétés de recouvrement, avec L'UFC Que Choisir

- Mis à jour le

Il est parfois des dettes qu'on n'a pas réussi à rembourser et qu'on traîne. Certaines sociétés de recouvrement n'hésitent pas à recourir à des méthodes scandaleuses. Avec Arnaud Lajugie, président de l'UFC Que Choisir.

Homme stressé
Homme stressé © Getty

Un avis vous intimant  de payer une ancienne créance vient d'arriver dans votre boîte aux lettres: attention de ne pas la relancer  en répondant trop vite

Selon l'UFC QUE CHOISIR, ces dernières "rachètent à vil prix des créances jugées irrécouvrables par les banques et dont certaines ne peuvent même plus être réclamées en justice (justificatifs perdus, dettes éteintes, etc.)", avant de faire "le forcing pour en récupérer le paiement en totalité".  Les méthodes utilisées sont  délétères" de ces dernières, débiteurs et leurs proches "contactés quasi quotidiennement durant des mois", ou "honteuses pressions" parmi lesquelles "culpabilisation ou chantage à la délation aux voisins".

Selon le site pleinevie.fr, Une société de recouvrement ne peut pas effectuer  de saisie. Il faut qu'une procédure soit engagée devant le tribunal et seul un huissier de justice mandaté par la société pourra saisir. Une mise en demeure peut être envoyée en courrier simple,  doit obligatoirement comporter  le nom ou la dénomination sociale de la personne chargée du recouvrement, son adresse ou siège social, et préciser qu'elle exerce un recouvrement amiable,- l'identité complète de votre créancier, l'origine et le montant de la somme qu'on vous réclame et son détail (somme principale, intérêts et accessoires éventuels),ainsi que  les modalités de paiement de la dette.

Certains courriers sont présentés comme des courriers d'huissier sur papier bleu afin de créer la confusion . Cette pratique est illégale et sanctionnée par un an de prison et 15 000 € d'amende. Le délai de prescription d'une créance est de deux ans à partir du premier impayé. Pour avoir la paix, la société vous proposera de payer une petite part de la somme réclamée, ce qu'il faut absolument refuser car le moindrepaiement réactive une dette prescrite. Si aucune procédure judiciaire n'a été engagée dans ce laps de temps, votre dette est éteinte. A contrario, si les tribunaux ont été saisis et qu'une ordonnance d'injonction de payer a été rendue, la prescription passe à 10 ans (30 ans pour les dettes antérieures à 2008).

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Mots clés: