Replay du lundi 23 novembre 2020

Les conséquences du confinement sur les femmes victimes de violences

- Mis à jour le

Que faut il faire pour réduire les violences faites aux femmes ?

La violence conjuguale
La violence conjuguale © Getty

Tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son conjoint. Afin d’enrayer ce phénomène, le monde se mobilise à l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes ce mercredi le 25 novembre  2020 

Que  faut il faire  pour réduire les violences faites aux femmes ?  

Réponse  de Caroline Boyer du  CDIFF de Dordogne

Sous quelles formes se manifestent les violences conjugales ?

Les violences conjugales peuvent se manifester sous des formes diverses : 

→ Psychologique (menaces humiliations, non respect des besoins, des opinions, critiques systématiques…)  

→ Physique  → Verbale (insultes, hurlement…) 

→ Economique (privation de ressources, interdiction de travailler, refus de l’auteur de violence de participer aux dépenses…)  

→ Administrative (confiscation des documents administratifs lui appartenant, chantage aux papiers pour les personnes étrangères) 

→ Sexuelle (sévices sexuels, pornographie imposée, viol conjugal…)…

Les violences envers les femmes s’exercent dans la sphère familiale, au sein du couple, mais aussi dans l’espace public ou dans l’univers professionnel. 

Des violences accentuées par le confinement

Les violences psychologiques et physiques ont aussi augmenté pendant le confinement. Les femmes ont aussi subies des violences économiques. Employées à des postes précaires, les premiers impactés par la crise, elles sont nombreuses à se retrouver au chômage des temps forts de sensibilisation et de mobilisation.   1 – 

Éduquer pour prévenir les violences

"Pour en finir avec les violences , éduquer. Aussi bien  lespolitiques publiques ambitieuses qui permettent de faire de la prévention, de l'éducation, de la formation et de prendre en charge de manière efficace toutes les victimes mais aussi à chacune et chacun de se former, de sensibiliser, d'informer nos proches et nos amis sur ces sujets .

Qui contacter en cas de violences conjuguales ?

Le 3919 - violences femmes info est le numéro national de référence d’écoute téléphonique et d’orientation, destiné aux victimes de maltraitance mais également à leur entourage. L’appel est anonyme, gratuit et n’apparaît pas sur les factures téléphoniques. Des écoutantes sont disponibles 7j/7, de 9 h à 22 h du lundi au vendredi et de 9 h à 18 h les week-ends et jours fériés.

Mots clés: