Le dossier de la vie en bleu en Dordogne

Du lundi au vendredi à 9h05

Raymond Gimenez, assureur, répond à toutes vos questions autour du coronavirus et ses conséquences
Raymond Gimenez, assureur, répond à toutes vos questions autour du coronavirus et ses conséquences © Getty -

Coronavirus : vos réclamations auprès des assureurs

Diffusion du mardi 24 mars 2020 Durée : 50min

Confinement oblige, les questions autour de l’assurance sont nombreuses. Contestations, réclamations en matière de santé et prévoyance, d’annulation de voyages ou de séjours. Raymond Gimenez est assureur. Avec lui, faisons le point sur la situation.

En cette période de confinement obligatoire, le quotidien des Français est bouleversé. Cette situation exceptionnelle a des conséquences sur de nombreux domaines de notre vie. Il est fort probable de voir une explosion des contestations et des réclamations auprès des assureurs. Santé, prévoyance, annulation de voyages et de séjours, entrepreneuriat… nous sommes tous concernés. Raymond Gimenez invité de France Bleu et assureur, apporte des éléments de réponses autour de différentes thématiques : voiture, assurance et voyages, l’assurance assistance, le monde du travail.

Contrôle technique

Vous avez peut-être un véhicule dont la date de contrôle technique arrive (bientôt) à échéance. Pour faire suite au confinement lié au coronavirus, un décret paru au Journal Officiel le 24 mars 2020 prolonge la durée de validité de 3 mois pour les voitures particulières, de 15 jours pour les poids lourds.

Assurance et voyages

L’assurance annulation voyage liée au cartes bancaires « Elle  ne couvre que les cas simples : maladie, accident, décès. Toutes les cartes de paiement comportent une assurance voyage. Mais la garantie Annulation n’est incluse que dans les cartes haut-de-gamme (Visa Premier ou Gold Mastercard). Elle est de surcroît très restrictive : elle est plafonnée à 5 000€ par an et ne vous couvre qu’en cas de maladie, de décès d’un membre de votre famille, de préjudice grave à votre domicile ou de licenciement économique. L’annulation pour cause de Covid-19 n’est donc pas prise en charge. »

L’assurance annulation proposée par les plateformes de réservation, les voyagistes « Juste avant de régler votre voyage, ces plateformes (Opodo, Expedia, Liligo, Lastminute, Govoyages, etc.) vous proposent systématiquement de souscrire une assurance annulation dont le montant varie selon la destination et le prix du voyage (compter entre 8 et 30 € par trajet et par personne). Le plafond de garantie est plus élevé : il peut atteindre 50 000 €.
En revanche, les conditions de prise en charge restent restrictives : vous ne pouvez annuler que si vous ou l’un de vos proches est malade, et seulement si la maladie a été diagnostiquée après l’achat du voyage. D’autres événements sont couverts : le décès d’un proche, le licenciement économique, le cambriolage ou l’incendie de son domicile ainsi que tout autre « cas de force majeur ». Mais pas les épidémies et les pandémies. À lire aussi : Partira, partira pas : le dilemme des voyageurs face au coronavirus. »

Assurance Assistance

« La plupart des assureurs assistance voyage couvrent les frais médicaux, tels qu’une  hospitalisation ou des visites chez le médecin, consécutifs à une contamination par le coronavirus pendant votre voyage. Vous êtes couvert, comme pour toute autre maladie ou tout autre accident, jusqu’à concurrence généralement d’un montant maximum mentionné dans le contrat. Les frais exposés pour un séjour prolongé à l'étranger sont compris, chez certains assureurs assistance, dans la couverture standard, chez d’autres, uniquement dans des contrats plus étendus, le plus souvent jusqu’à concurrence d’un montant maximum. Les frais de rapatriement sont couverts par la plupart des assureurs assistance voyage dans le cadre du produit standard, par d’autres, dans le cadre uniquement de contrats plus étendus. »

Assurance et monde du travail

« Beaucoup s’interrogent sur la prise en charge de l’arrêt de leur activité suite au confinement décidé par le gouvernement. Absence des salariés, annulation d'événements, mesures de confinement... La crise sanitaire provoquée par le coronavirus impacte bon nombre d'entreprises. Elles s’imaginent bien souvent qu’elles seront garanties par leur contrat d’assurance au titre de la garantie des pertes d’exploitation. Face aux pertes d'exploitation, les entrepreneurs réclament aux compagnies d'assurances de mettre en place des conditions d'indemnisation. »

« Si vous êtes en incapacité de travail après avoir été touché par le coronavirus, l’assurance revenu garanti est acquise conformément aux conditions prévues. En principe, l’incapacité de travail consécutive à une épidémie ou pandémie n’est pas exclue. Celui qui est placé en quarantaine à titre préventif, sans être malade, ne bénéficie pas de l’assurance revenu garanti. Seule l’incapacité de travail consécutive à une maladie ou un accident est couverture. »

Evénements

« Les organisateurs d’événements qui ont souscrit une assurance annulation peuvent y faire appel pour autant que la situation qui se présente est couverte par le contrat. Généralement, ces contrats couvrent les pertes que subit l’organisateur assuré lorsque l’événement est annulé pour des raisons indépendantes de sa volonté (par exemple suite à une interdiction de rassemblement). Les conditions générales et particulières du contrat d’assurances précisent quelles pertes sont prises en charge et dans quelles limites. »