Le dossier de Terre de Touraine

Le samedi à 7h56

Sandra et Rémi Mabilleau, éleveurs de chèvres au GAEC Mabiquette (Villandry)
Sandra et Rémi Mabilleau, éleveurs de chèvres au GAEC Mabiquette (Villandry) © Radio France - Raphael Caspi-Torrent

S’installer en Touraine, une aubaine !

Diffusion du samedi 9 novembre 2019 Durée : 3min

L'installation de nouveaux agriculteurs est un enjeu crucial pour l'avenir de l'agriculture en Touraine

On sait aujourd’hui que la moitié des agriculteurs partiront à la retraite d’ici 10 ans… Cela veut dire qu’environ 150 000 fermes, notamment en élevage, chercheront des repreneurs d’ici les cinq prochaines années. Pour autant, et c’est bien là le problème du renouvellement des générations en agriculture, les jeunes agriculteurs peinent à s’installer.

Les raisons sont multiples

La première raison, c’est la terre : ne l’oublions pas, c’est le principal outil de travail des agriculteurs ! Prenez un département rural comme l’Indre et Loire, où la surface agricole représente 57 % du territoire : et bien on estime qu’environ 180 hectares de champs disparaissent chaque année, c’est l’équivalent de 130 terrains de foot !

Mais ces terres ne s’envolent pas par magie quand même !

On peut d’abord citer l’urbanisation, qui grignote d’année en année la surface agricole française. Avec l’augmentation du prix des terres, on voit aussi se développer la pratique du travail à façon, qui consiste à confier les travaux agricoles à une entreprise plutôt que d’installer un jeune. Mais ce n’est pas tout : je pourrais vous citer par exemple le cas des fournisseurs d’énergie qui proposent aux propriétaires d’installer des panneaux photovoltaïques au sol dans leurs champs, avec une rentabilité parfois dix fois plus élevée que les fermages ! Rappelons aussi pour la petite anecdote qu’entre 2015 et 2016, un milliardaire chinois avait racheté 1700 hectares de terres agricoles dans l’Indre pour alimenter son propre réseau de boulangeries en Chine !

Des problèmes de friches ?

De nombreuses terres détenues par les municipalités et des propriétaires privés, qui pourraient être cultivées, sont pourtant laissées en friches et c’est une situation que dénonce régulièrement le syndicat des Jeunes agriculteurs, notamment cette année sur les réseaux sociaux avec le hashtag « balance ta friche ».

Des solutions pour encourager l’installation des jeunes ?

La première chose à faire je pense, c’est de donner envie aux jeunes de s’installer. En Touraine, nous avons la chance de compter sur 3 excellents lycées agricoles et tout le réseau des MFR, les fameuses maisons familiales rurales : au total, ce sont près de 2000 jeunes qui suivent des études agricoles dans notre département et c’est plutôt encourageant !

Quelle est la première étape lorsque l'on veut s’installer ?

Prendre rendez-vous avec le Point accueil installation de la chambre agriculture, c’est LA porte d’entrée pour tous les porteurs de projets, qu’ils soient étudiants, salariés agricoles ou en reconversion professionnelle. Vous pouvez également consulter les offres sur la page Facebook « S’installer en Touraine, une aubaine ».

Un petit mot pour conclure sur le salon Ferme Expo qui ouvrira ses portes vendredi prochain au parc des expositions à Tours

C’est l’événement de l’année à ne pas manquer : pendant trois jours, vous aurez tous les acteurs de la filière agricole de la région, du champ à l’assiette, réunis sur un même salon ! Il y aura des animaux, plus de 30 producteurs et artisans régionaux, sans oublier des animations inédites, comme par exemple le record du monde de la plus longue tartine de rillettes !

Retrouvez le journal Terre de Touraine ici.