Le dossier de Terre de Touraine

Le samedi à 7h42

Touraine Primeur 2019
Touraine Primeur 2019 © Radio France - Guillaume Lapaque

Le Touraine Primeur est arrivé !

Diffusion du samedi 23 novembre 2019 Durée : 3min

L'occasion de faire un point sur le secteur viticole en Touraine

Ça ne vous a pas échappé. Comme tous les ans, le troisième jeudi du mois de novembre, bistrots et caveaux résonnent du bruit des verres saluant la venue du vin nouveau. Bien que l’engouement « primeur » se soit tassé, ce vin croquant âgé de tout juste trois mois conserve ses aficionados. D’ailleurs paradoxalement, la qualité des gamays primeur contemporains est à mon avis bien supérieurs à ceux qui étaient servis lors de son âge d’or. Qu’il soit primeur ou vin de pâques le gamay ici chez lui depuis longtemps. Le changement climatique lui donne du corps, des arômes joliment cuits, ce serait dommage de totalement l’abandonner.  

Mais les professionnels eux-mêmes semblent tourner la page pour axer leur communication vers d’autres cépages, notamment le sauvignon. 

Un cépage fin et aromatique qui trouve sa place en gastronomie mais pas que. Justement ce matin je vous emmène à la rencontre d’une grand-mère de 80 printemps qui reste fraîche pimpante. Elle est née le 24 décembre 1939, non pas dans une crèche, mais dans les colonnes du journal officiel de la République. Cette date marque le début d’une grande aventure pour les vignerons d’Indre et Loire et du Loir et Cher qui tenaient là un outil de reconnaissance de la qualité de leur travail, une appellation contrôlée, l’AOC Touraine, dont ils fêtent l’anniversaire ce week-end. 

Cette "grand-mère" si gaillarde est même l’une des appellations les plus importantes du Val de Loire…

Juste avec une production moyenne annuelle de 220 000 hectolitres produits par 650 vignerons entre Amboise et Blois. Son vignoble s’étend sur plus de 5 000 hectares. L’AOC Touraine a su segmenter son offre et comprend cinq dénominations géographiques, qui soulignent la spécificité des terroirs : Touraine-Amboise, Touraine Azay-le-Rideau, Touraine- Mesland, et les grands blancs Touraine-Chenonceaux et Touraine-Oisly. 

Et trouve-t-on la rose éclose parmi les parfums de ces Touraine blanc ? 

Oui mais je vous vois venir de loin Nicolas. Car vous avez appris que le lieu choisi pour fêter cet anniversaire ce samedi, eh bien c’est le prieuré de St Cosme cher à Ronsart. A la Riche, trente vignerons de l’appellation proposent des ateliers culinaires avec accords mets & vins autour du fromage et du chocolat. 

Mais l’anniversaire ne s’arrête pas là, loin s’en faut. 

Car si les premiers « tchin-tchin » tinteront avec modération sur les bords de Loire, ils résonneront au fil des mois sur les rives de la Saône à Lyon, de la Méditerranée à Marseille, de la Garonne à Toulouse, de la Gironde à Bordeaux et de la Seine à Paris. Une tournée apéritive qui se déroulera en France et à l’international jusqu’à l’été 2020. USA, Grande Bretagne, Belgique, les trois pays cibles de l’appellation trinqueront aussi aux Touraine à l’occasion de ce Touraine Toast Tour.

Pour les vignerons, cet anniversaire est prétexte à faire parler d’eux alors ? Une vraie stratégie de conquête…

De notoriété, d’image, oui c’est juste. Malgré tous les efforts qualitatifs consentis et l’excellent rapport qualité prix de ces grands vins de Loire, ils ne sont pas assez connus, d’où une volonté de les faire reconnaître dans de grandes villes de France où ils ne coulent pas source. L’objectif des vignerons est de valoriser leur production, leur savoir-faire et leurs vins en occupant un terrain sur lequel leurs vins brillent tout particulièrement : l’apéritif.  Les vins de Touraine, frais, fruités et tendres, sont des vins de plaisir qui accompagnent parfaitement ce moment si français.  Accessibles, ils témoignent d’un terroir qui a la capacité d’offrir une expression très pure des cépages, et reflètent la simplicité de la campagne de Touraine.

Retrouvez toute l'actualité de l'agriculture dans l'hebdomadaire Terre de Touraine en cliquant ici