Replay du samedi 22 mai 2021

La souveraineté alimentaire de la France est-elle menacée ?

- Mis à jour le

Ce n'est pas parce que la France peut presque tout produire sur son territoire que son équilibre de production n'est pas menacé. Le pays est de moins en moins exportateur et notre souveraineté alimentaire est peut-être menacée.

zoom sur la "désagriculturalisation"...
zoom sur la "désagriculturalisation"...

Terre de Touraine a récemment titré sur une affirmation de la géographe Sylvie Brunel : « Il ne faut pas DESAGRICULTURALISER la France comme elle a été DESINDUSTRIALISEE ! ». 

Le sujet de la DESAGRICULTURALISATION est de première importance. 

Sylvie Brunel qui vient de publier « Pourquoi les paysans vont sauver le monde » appelle tout simplement à protéger et à venir en aide à l’agriculture française.  « Un secteur stratégique pour l’avenir du pays dit-elle tout comme l’est l’industrie, dont la réduction à sa portion congrue, nous a fait prendre conscience durant la crise sanitaire de notre faiblesse. 

Peut-être plus que l’industrie, le fait de déléguer à d’autres pays le soin de remplir notre assiette créée une dépendance dangereuse. L’alimentation est une arme, presque comme une autre. La France n’est pas un géant mondial comme le Brésil ou le Canada mais en intégrant ses territoires ultramarins elle a la chance de pouvoir produire presque tout sur son territoire. 

Mais Philippe notre potentiel de production n’est pas en danger, le pays est exportateur…

Détrompez-vous, si la France demeure un grand pays agricole, elle recule sur tous les fronts. Un rapport du Sénat publié voilà tout juste un an souligne ce déclin. Les parlementaires regrettent la stagnation de notre production, ils déplorent la fonte rapide de l’excédent commercial agroalimentaire et souligne dans le même temps la hausse des importations venant notamment d’Allemagne, de Pologne, d’Italie, ces autres grands pays de l’UE qui eux progressent. L’économiste Jacques Attali rappelle dans son dernier livre que l’industrie française est passée de 18% à 12% du total de l’industrie européenne. Notre agriculture est-elle condamnée à subir le même sort. 

Mais la ferme France produit du haut gamme ! Les français demandent des aliments parfaits, sûrs, produits dans le plus grand respect des paysages, des sols et du bien être animal. 

Sur tous ces sujets Alain les agriculteurs que je côtoie au quotidien avancent à pas de géants. Ils arrivent à produire le haut du panier sans oublier les Français à faible pouvoir d’achat. Rappelons que durant la pandémie, si le pays a cruellement manqué de masques et de respirateurs, les circuits alimentaires se sont rapidement réorganisés et la nourriture est restée accessible. Sylvie Brunel qui a présidée Action contre la Faim demande reconnaissance et respect du pays pour ses paysans. « Nous avons à leur encontre trop de critiques et trop d’idées reçues dit-elle. Il ne faut pas opposer les modèles agricoles, mais les associer : nos terroirs sont si variés que toutes les formes d’agriculture peuvent y trouver leur place. L’agriculture française, toujours familiale, est une agriculture durable, par ses méthodes exigeantes, les paysages qu’elle produit contribuent à faire de notre pays la première destination touristique du monde. Mais si les français aiment et idéalisent parfois nos campagnes, ils ne reviendront pas tous cultiver la terre !  Sylvie Brunel appelle à une agriculture écologiquement responsable, mais sans renvoyer les paysans à la pénibilité et à la précarité : Pour elle les méthodes les plus modernes doivent être mobilisées en rappelant aussi que le prix de la nourriture conditionne la paix sociale. Autant de sujets qui ramènent à un élément essentiel de notre avenir à tous, notre souveraineté alimentaire. Nous y reviendrons. 

Mots clés: