Replay du mardi 24 septembre 2019

Se mobiliser contre l’isolement des personnes âgées

- Mis à jour le

L’isolement social est devenu un véritable problème de santé publique en France puisque 1,5 million de personnes âgées déclarent souffrir d’isolement relationnel.

Mona lisa
Mona lisa © Radio France - .

Pour en savoir plus :

MONALISA rassemble depuis 2014 ceux qui font cause commune contre l’isolement social des personnes âgées à travers un partenariat inédit entre la société civile et la puissance publique : associations, collectivités, caisses de retraite…

Qui souffre d’isolement social ?

L’isolement social existe à tous les âges de la vie mais augmente et devient massif pour les plus vieux. Une personne âgée sur 4 est isolée : cela représente 24% en 2014 contre 16% en 2010. 1,5 million de personnes de plus de 75 ans vivent aujourd’hui en France dans une solitude qu’elles n’ont pas choisie. L’isolement social, qui crée un risque important de perte d’autonomie, est devenu un nouveau risque social, un enjeu de santé publique et de cohésion sociale.

Les processus d’isolement social touchent surtout les plus faibles. Il existe aussi une corrélation entre isolement social et précarité ainsi qu’entre isolement social et situation de handicap. Notre tissu social s’appauvrit en particulier pour ceux qui, par perte de mobilité ou du fait de leur situation précaire, sont « assignés » dans leur quartier, leur rue, leur palier, voire leur appartement ou leur chambre. En vieillissant, les occasions de perdre des relations se multiplient et celles d’en construire d’autres sont moins nombreuses. La période de 79 à 83 ans qui correspond à l’entrée dans la dépendance, peut coïncider de façon aigüe avec la problématique de l’isolement social.

Quelles conséquences ?

L’isolement social entraine une perte d’identité et d’égalité dans la société. Celui qui reste seul se sent banni. Il doit se battre contre l’a priori social et le sentiment qu’il mérite cette mise à part. Une personne qui subit une solitude qu’elle n’a pas choisie et dont elle ne sait comment sortir perd progressivement ses forces intérieures. On observe des phénomènes de repli, de dépréciation de soi jusqu’à la perte de l’espoir de compter encore un jour pour quelqu’un. Cette perte de l’estime de soi entraine dépression et désespérance. Si la situation dure, elle peut devenir dramatique. Les capacités de renouer des liens diminuent, la peur, la honte peuvent entrainer la personne dans une logique de retrait qui rend le retour à une dynamique d’inclusion sociale de plus en plus difficile.
Une personne isolée ne bénéficie pas du minimum de relations sociales nécessaires pour vivre en égalité dans notre société. L’isolement social accélère les pertes d’autonomie notamment chez les plus âgés et augmente les dysfonctionnements des prises en charge. Plusieurs études ont ainsi démontré que cet isolement est la cause de nombreux non-recours aux soins ou entrainent des aides inadaptées.

Que faire ?

  • Prendre contact avec la coopération départementale MONALISA 

- Drôme : monalisa.drome@gmail.com  - Coopération MONALISA  Fédération ADMR de la Drôme  ZA les roussets, 37 Rue du Vivarais  26320 Saint-Marcel-lès-Valence

- Ardèche : monalisa.annonay@gmail.com

  • Prendre contact avec le centre communal d’action sociale ou le service social de votre ville, rattachés à votre mairie. Ces deux organismes ont pour mission d’accompagner les habitants dans leur problématique sociale, notamment liée à l’âge. Vous pourrez également demander à ces organismes une liste des associations qui agissent sur votre territoire.
  • Prendre contact avec les assistants sociaux du conseil général de votre département qui peuvent également vous aider et vous orienter vers les acteurs qui pourront répondre à votre problématique.
  • Prendre contact avec le service social de votre caisse de retraite dispose qui est aussi à votre écoute pour vous soutenir dans votre demande.

Les plateformes d'écoute :

S.O.S Amitié est un service d'écoute par téléphone, messagerie et chat, destiné à accueillir la parole de celles et ceux qui, à un moment de leur vie, traversent une période difficile. 

Solitud’ écoute 0800 47 47 88, numéro vert est une action spécifique mise en place en 2007 par des petits frères des Pauvres, qui permet de lutter contre le sentiment de solitude des personnes isolées grâce à une écoute téléphonique bienveillante et confidentielle sans barrière géographique.

Maltraitance Personnes Agées, maltraitance Personnes Handicapées au 3977 est destiné :
aux personnes âgées et aux personnes handicapées, victimes de maltraitances ;
aux témoins de situations de maltraitance, entourage privé et professionnel ;
aux personnes prenant soin d’une personne âgée ou handicapée et ayant des difficultés dans l’aide apportée.

Au bout du fil appelle gratuitement toute personne qui en fait sincèrement la demande et lui offre chaque semaine, une conversation chaleureuse.

Croix-Rouge Ecoute, tél. 0800 858 858 s’inscrit dans un travail de prévention et de promotion de la santé dans sa globalité, en cohérence avec nos actions de lutte contre toutes les exclusions.

Venez à la rencontre des acteurs de la coopération MONALISA26 à l’occasion d’une journée conviviale, théâtrale et gourmande ! 

Mardi 1er octobre 2019 de 9h à 15h30 Centre Culturel, 1 Chemin du Pré aux Dames 26120 Chabeuil

Mots clés: