Le dossier du jour de France Bleu Drôme Ardèche

Du lundi au vendredi à partir de 9H00

ABE 26/07
ABE 26/07 - .

Anorexie - Boulimie - Troubles des conduites alimentaires

Diffusion du lundi 4 novembre 2019 Durée : 36min

Histoire de l’association

ANOREXIE BOULIMIE ESPOIR 26.07

Confrontés aux troubles des conduites alimentaires, il y a plusieurs années et face à une maladie dévastatrice dans laquelle la prise en charge médicale est indigente voire inexistante et le soutien aux familles tout aussi absent, nous avons décidé de créer cette association dans le but :

  • De créer des groupes de parole pour les familles dans tout les départements de la Drôme et de l’Ardèche.
  • D’orienter les familles vers des soignants formés aux TCA pour faciliter une prise en charge plus rapide.
  • Devenir un acteur efficace dans l’aide à la prise en charge des TCA 
  • D’organiser des journées de formation et d’information aux TCA pour faciliter la détection de tous troubles du comportement 

Contacter l'association

ANOREXIE BOULIMIE ESPOIR 26.07

4 rue du clos gaillard Maison relais santé 26000 Valence

06 20 62 31 91

Bernadette et Alain Palacci - Radio France
Bernadette et Alain Palacci © Radio France - Nelly Sorbier

Cette structure est une délégation régionale de la Fédération Nationale des associations liées aux troubles des conduites alimentaires

Les constats : les TCA, des enjeux humains et économiques importants

  • Des troubles fréquents : qui affectent tous les âges de la vie : enfants, adolescents, adultes. Ainsi en France, au moins 600 000 jeunes en souffrent.
  • Des taux de mortalité bien supérieurs à la normale (2 à 10 fois) pour les personnes de même âge, du fait des conséquences somatiques graves et des suicides. Ainsi, ils représentent la 2e cause de mortalité prématurée chez les jeunes de 15 à 24 ans, juste après les accidents de la route (données 2015).
  • Des offres de soins insuffisantes et inégalement  réparties sur le territoire.
  • Des conséquences sociales graves
    – Isolement social
    – Perturbation ou arrêt des études et/ou de l’activité professionnelle.
  • Des coûts économiques importants, les dépenses de soins pour les TCA étant évaluées à 150 milliards d’euros par an, sans évaluer la perte de productivité bien plus importante encore.