Le dossier du jour de France Bleu Drôme Ardèche

Du lundi au vendredi à partir de 9H00

.
. © Radio France - .

Les oiseaux qui nous entourent

Diffusion du lundi 10 février 2020 Durée : 39min

Vous souhaitez en savoir plus sur la migration des oiseaux ? Aider les animaux en hiver ? Ecoutez les conseils de Jean Christophe Cordara et Rémi Métais, ornithologues de la LPO Drôme, la Ligue pour la Protection des Oiseaux.

LES CONSEILS DE LA LPO POUR NOURRIR LES OISEAUX L’HIVER

Lors des périodes de froid, les oiseaux peinent à trouver de la nourriture, notamment lorsque le sol est gelé ou recouvert de neige. Pour les aider à passer l’hiver, la LPO vous donne quelques conseils pour les nourrir.

Certains oiseaux se nourrissent exclusivement d’insectes. C’est le cas par exemple des hirondelles et des martinets, qui migrent alors en Afrique dès lors que l’automne arrive afin de continuer à trouver de la nourriture. D’autres espèces d’oiseaux ont un régime alimentaire plus varié, et se contentent alors l’hiver venu de graines et de fruits, comme le tarin des aulnes, le chardonneret élégant, les mésanges et fauvettes…Pour avoir la chance d’observer ces oiseaux restés en France l’hiver et les aider pendant cette période difficile, la LPO vous livre quelques conseils pour les nourrir. La première étape consiste à installer une mangeoire. Plusieurs types de mangeoires existent : que vous ayez un balcon, une terrasse ou un jardin, choisissez celle qui s’adaptera le mieux à votre emplacement. Il est important de placer la mangeoire en hauteur pour qu’elle ne soit pas accessible aux prédateurs. Si vous habitez en ville, faites en sorte que la mangeoire ne puisse pas être utilisée par les pigeons (pose d’un toit, petit orifice d’où sortent les graines…). En effet, nourrir les pigeons est interdit par la loi et vous risquez d’épuiser très rapidement votre stock de nourriture !Pour remplir votre mangeoire, choisissez les aliments les mieux adaptés pour les oiseaux :

  • Mélanges de graines : le mélange optimal étant composé d’1/3 de tournesol noir, de cacahuètes et de maïs concassé ;
  • Pain de graisse végétale simple ;
  • Pain de graisse végétale mélangé avec des graines, fruits rouges ou insectes ;
  • Graines de tournesol (non grillées et non salées), si possible non striées, les graines noires sont meilleures et plus riches en lipides ;
  • Cacahuètes (non grillées et non salées) ;
  • Amandes, noix, noisettes et maïs concassés (non grillées et non salées) ;
  • Petites graines de millet ou d’avoine ;
  • Fruits décomposés (pomme, poire flétrie, raisin).

Dans sa démarche écologique, la LPO vous conseille de choisir des graines de tournesol bio d’un producteur local* et d’être attentif à la composition des boules de graisse (certaines sont faites à base de graisses animales, d’huile de palme…). De plus, ne choisissez que des boules de graisse sans filet, épargnant ainsi aux oiseaux le risque de se coincer les pattes.Attention ! Ne donnez jamais de lait aux oiseaux : ils ne peuvent pas le digérer et celui-ci peut être responsable de troubles digestifs mortels. Une fois la mangeoire prête, il ne vous reste plus qu’à profiter des allers-retours des oiseaux, de leur envol, les interactions entre les différentes espèces… Ce spectacle est passionnant !Toutefois, restez vigilant : si vous avez commencé le nourrissage, n’arrêtez pas d’un seul coup, surtout en période de grand froid. Les oiseaux se seront habitués à avoir de la nourriture chez vous et risqueront d’être en difficulté pour en trouver par leurs propres moyens.Surveillez également de temps à autre les oiseaux qui visitent votre mangeoire : si l’un d’eux vous paraît malade, videz et nettoyez la mangeoire à l’aide de savon noir pour la désinfecter sans produits chimiques.À l’approche des jours plus chauds, lorsque le printemps commencera à faire son apparition, arrêtez progressivement de remplir votre mangeoire. Cela évitera la propagation de certaines maladies, au moment où les oiseaux peuvent trouver la nourriture par eux-mêmes.

N’hésitez pas à noter vos observations sur faune-drome.org 

La LPO AuRA délégation Drôme vous propose d’acheter des sacs de graines de tournesol bio de producteurs bio de la plane de Valence au prix de 27 € les 15 kg. 

Pour en savoir plus :

LPO Auvergne-Rhône-Alpes – Délégation  Drôme

18 place Génissieux 26 120 CHABEUIL

04 75 57 32 39

Migration au belvédère de Pierre-Aiguille
Point d'observation : Crozes-Hermitage (26600) – le 15/02/2020
Les oiseaux migrateurs sont déjà nombreux à défiler au-dessus de nos têtes, Cigogne blanche, Oie cendrée et Milan royal ouvrent le bal ! Bientôt les observateurs bénévoles vont installer...

Recherche de nidification d’aigles royaux
Sortie de terrain : Die (26150) – le 15/02/2020
La LPO et la Réserve des Hauts Plateaux du Vercors organisent une prospection « recherche de nidification d’aigles royaux » dans le Diois. Nous avons besoin d’observateurs...

Suivi de la migration au Col de l’Escrinet
Point d'observation : Saint-Étienne-de-Boulogne (07000) – le 15/02/2020
Février arrive et les premiers migrateurs avec. Les ornithologues vous proposent deux journées de lancements de la saison de migration en Drôme-Ardèche. Samedi 15 février au Col de l’Escrinet...

Chantier parcelle à outardes
Chantier nature : Tulette (26790) – le 15/02/2020
Après l'achat de deux parcelles destinées aux outardes canepetières en 2019, une intervention de débroussaillage et d'arrachage de vieux plans de vigne est organisée afin de rendre possible...

Suivi de la migration au Belvédère de Pierre-Aiguille
Point d'observation : Crozes-Hermitage (26600) – le 16/02/2020
Février arrive et les premiers migrateurs avec. Les ornithologues vous proposent deux journées de lancements de la saison de migration en Drôme-Ardèche. Samedi 15 février au Col de l’Escrinet...

Fête des Grenouilles
Atelier, Conférence/débat, Stand, Exposition : Moras-en-Valloire  (26210) – le 16/02/2020
La Fête des Grenouilles se présentera sous la forme d’un parcours pédagogique où le public sera invité à se glisser dans la peau des amphibiens. Où vivent-ils ? Que mangent-ils ?...

Prospection simultanée des sites de reproduction du Faucon pèlerin en Cévennes ardéchoises
Sortie de terrain, Point d'observation : Cévennes ardéchoises (07000) – le 22/02/2020
L'objectif de cette prospection est de prospecter un ensemble de sites en Cévennes et d'intégrer et former de nouveaux observateurs dans ce réseau de suivi.Faute de bénévoles plusieurs sites...

Atelier construction de nichoirs
Atelier : Étoile-sur-Rhône (26800) – le 27/02/2020
Venez participer à la construction de nichoirs à mésanges et de prototypes de nichoirs fusés à chauves-souris, afin de faire revenir la biodiversité dans les milieux agricoles.Repas partagé le 

SUIVI DE LA MIGRATION À PIERRE-AIGUILLE

De mi-février à mi-mai, des spotteurs, bénévoles, se succèdent pour compter les nombreux voyageurs à plumes empruntant la vallée du Rhône et ses proches abords. Dans leur périple pour remonter vers leurs terres nuptiales, milans, cormorans, cigognes, bondrées sont dénombrés et les données intégrées au suivi national de la « mission migration ».

Le belvédère de Pierre-Aiguille (altitude : 336 mètres) est situé sur la colline de l’Hermitage (commune de Crozes Hermitage). Celle-ci surplombe les villes de Tain-l’Hermitage et Tournon-sur-Rhône, qui sont séparées par le Rhône. Le belvédère surplombe ainsi le fleuve de plus de 200m. Le paysage s’ouvre sur près de 360 degrés : du Nord-est au Sud-est, les Alpes et Préalpes. Par beau temps, le panorama comprend le Mont-blanc, l’Avant-Pays Savoyard, la Chartreuse, l’Oisans, le Vercors, le Diois, les Baronnies et le Mont Ventoux. Au Sud, le Rhône disparaît derrière les collines du Bas Vivarais, après avoir serpenté dans la plaine de Valence. Du Sud-ouest au Nord-ouest, défilent les plateaux et montagnes ardéchois, avec notamment les sommets des monts Mézenc et Gerbier des Joncs, et enfin le massif du Pilat qui ferme l’horizon, au nord.

Comment participer ? 

Rejoignez-nous sur le site pour nous aider à dénombrer les migrateurs tout au long de la saison. Vous serez formée à la reconnaissance des oiseaux ainsi qu’au suivi des oiseaux migrateurs.

Pour plus de renseignement, contactez Rémi Métais : remi.metais@lpo.fr

Jean Christophe Cordara et Rémi Métais.jpg - Radio France
Jean Christophe Cordara et Rémi Métais.jpg © Radio France - Nelly Sorbier