Replay du mercredi 18 novembre 2020

Fertilité des sols, de la terre : Amendements, engrais

- Mis à jour le

“Enrichir sa terre” est le soucis de tout jardinier et même cultivateur en terme plus général. Le problème couramment posé est “Comment enrichir sa terre?” et surtout “Avec quoi enrichir sa terre?”. Mais on entend rarement la question: “Pourquoi enrichir sa terre?”. Ecoutez Christian Lanthelme ↕

fertilité de la terre
fertilité de la terre © Getty

Pour avoir un sol fertile, vous devez le laisser toujours couvert, soit par la végétation, soit un bon paillage végétal ( tontes, herbes, feuilles, broyat ). Vous pouvez y apporter un amendement en faisant votre propre compost avec tous les restes de votre cuisine et les résidus de votre jardin. C’est très efficace et écologique. Pas besoin d’engrais chimique, ni de motoculteur. Tout ça n’existait pas il y a un siècle et pourtant il y avait de très beaux potagers et de spectaculaires jardins d’agrément.

Dans un schéma classique, on cultive des plantes sur un terrain et on récolte ces plantes ou du moins une partie de ces plantes. Etant donné que quasiment toutes les plantes puisent la majorité de leurs éléments nutritifs dans le sol, il est bien évident que petit à petit celui ci s’appauvrit.

L’agriculture moderne croit avoir pallier au problème en apportant toute sa gamme d’engrais minéraux et chimiques. Grave erreur ! D’abord les engrais chimiques n’apporte pas toutes les choses dont les plantes ont besoins, donc la solution, si bonne fût elle, ne pourrait être que partielle. Ensuite avec les engrais chimiques, vous nourrissez la plante et non votre terre. Cela vous donne des plantes gavées sous perfusion d’engrais chimiques et un sol qui continue de se dégrader au fil du temps.

Il faut arrêter ça et pensez à nourrir votre sol, qui lui se chargera de nourrir correctement vos plantes. Une forêt ne reçoit pas d’engrais chimiques et pourtant elle nourrit une quantité impressionnante de plantes. Saviez vous qu’un hectare de forêt produit bien plus de biomasse qu’un hectare de culture intensive. Ca fait réfléchir, non ?

Comment fait la forêt pour nourrir autant de plantes ?

Eh bien ! elle rend au sol tout ce que celui-ci lui a donné pour faire croître cette végétation, en y ayant rajouté un peu d’énergie que le soleil lui a fourni. Eh voilà! le sol c’est enrichi.

Donc la meilleur façon de nourrir le sol, c’est de lui rendre le plus possible de matière qu’il vous a donné.

Rendez lui les restes du potager comme par exemple les légumes abîmés, les épluchures, les plantes de légumes une fois la récolte fini. Rendez lui également les déchets verts de votre jardin d’ornement comme les tontes de pelouses, les feuilles mortes, les reste de taille une fois broyés, les herbes indésirables que vous avez arrachées. Rendez lui aussi les fumiers d’animaux, car ils sont eux aussi bien constitués d’éléments provenant du sol (paille et aliments).

Vous voyez! ce n’est pas compliqué. Le sol prête des éléments pour faire pousser les plantes, qui elles servent à faire grandir les animaux, et ces deux derniers vous permettent de vivre. Pour boucler la boucle, il ne vous reste plus qu’à rendre les excédents au sol car ça lui appartient et il en a besoin pour continuer à vivre, car un sol vit.

Pour en savoir plus :

Christian Lanthelme : Pour un jardin facile et une terre fertile

Expert consultant jardin & espace vert – fertilité du sol – maître composteur

Christian Lanthelme
Christian Lanthelme © Radio France - Nelly Sorbier