Replay du mardi 2 mars 2021

La marche : bonnes pratiques et bienfaits

- Mis à jour le

Dr Monique Marien-Sroussi et Brigitte Perdrizet du Comité Drôme-Ardèche EPGV, Education Physique Gymnastique Volontaire vous conseillent et partagent vos expériences 👆👇

Marche active
Marche active © Getty

Marche nordique

La taille des bâtons

Pour connaître la taille des bâtons qui vous correspond, appuyez-vous sur cette méthode de calcul :            

Taille en cm X 0,7 = taille de vos bâtons

Cette forme de marche avec bâtons constitue une activité vraiment complète. 

« La marche nordique engage environ 90% des muscles du corps, presque autant que l’aviron ! Si l’on compte le sourire, parce qu’on est content d’être dehors, en pleine nature, alors on peut parler de 100% des muscles sollicités » explique Emmanuel Bonnaventure, formateur de formateurs en marche nordique et conseiller pédagogique régional pour le Comité EPGV.
En effet, bien pratiquée, la marche nordique fait travailler l’ensemble du corps : épaules, abdominaux, dos, bras, jambes. Elle favorise la circulation sanguine, augmente la capacité respiratoire et génère une grande dépense énergétique : 40% de plus que lors d’une marche classique. « Et le pratiquant gagne 30% de propulsion comparativement à une marche sans les bâtons », pointe Emmanuel Bonnaventure.

Une activité accessible
Comptez environ 4 ou 5 séances pour acquérir et maîtriser parfaitement la technique : une bonne coordination jambes-bras, un appui correct sur les bâtons, une prise de conscience du rôle du pied (on attaque par le talon, on déroule le pied et on pousse avec les orteils), et en avant ! Le pas s’allonge.

A pratiquer partout ou presque
Particulièrement adaptée aux personnes sédentaires ou en surpoids, la marche nordique réunit toutes les vertus du Sport Santé : souplesse, travail cardio-respiratoire, endurance, renforcement musculaire, équilibre.
Décidément pleine d’atouts, cette activité de plein air se pratique n’importe où : chemin, parc, bois, en ville aussi parfois, ou à côté de son lieu de travail pour ceux qui souhaitent faire de l’exercice pendant leur pause déjeuner. Une paire de bons bâtons et en avant marche !

Marche active

La marche active est une marche dynamique qui se pratique sur un terrain plat, pendant 20 à 45  minutes au moins une fois par semaine.
La marche active va vous permettre de :

- Reprendre l‘activité sportive à votre rythme.
- Stabiliser votre poids.
- D'améliorer votre condition physique sur le plan cardio-respiratoire
- Garder un moral d’acier
- Éliminer le stress

Cette activité sportive est à la portée de tous et toutes, selon les  résultats scientifiques d'une recherche menée conjointement avec l'Ufrstaps de l'Université de Toulouse.
Avec un peu d'apprentissage, elle est recommandée par le Plan National Nutrition Santé.

L’acti’march' ? La FFEPGV qui se veut "Sport Santé" a  pensé aux inactifs ! Elle a créé le produit acti’march'. Basé sur la marche active. Il s'agit d'un véritable programme à la carte, qui s’adresse à tout public de 14 à 99 ans. A partir d'un questionnaire individuel suivi d'un test de terrain ( 2 km de marche ) et de différentes mesures, et selon l’objectif choisi (reprise d'activité, perte de poids, amélioration de la condition physique...), l'animatrice définit avec chacun une fourchette d’intensité de travail individuel permettant un travail ciblé sur la dépense énergétique.

Pour en savoir plus : 

COMITE BI-DEPARTEMENTAL EPGV ARDECHE DROME : 

Nicolas Penelon : 07 71 25 45 48

- Liste des clubs du département 26

- Liste des clubs du département 07

La FFEPGV est une fédération multisports qui réunit plus de 516 300 pratiquants au sein de 6 000 clubs, elle est aujourd’hui en France la 1ère Fédération sportive non compétitive et la 5ème Fédération tous sports confondus.

Au sein de notre Fédération, nous nous engageons à développer une offre de pratiques sportives régulières dont les effets bénéfiques pour la santé ne sont plus à démontrer. 

A cette pratique régulière, nous apportons notre valeur ajoutée qui est celle de l’encadrement professionnel, au sein de nos clubs, et cela auprès de toutes les cibles :
- Les femmes, pour leur proposer des activités physiques et de bien-être ;
- Les enfants, pour leur permettre d’explorer l’activité sportive physique et d’en faire un réflexe de vie ;
- Les seniors, pour les accompagner dans la préservation de leur autonomie ;
- Les salariés des entreprises, avec leurs contraintes de temps (travail, transports, etc.) ;
- Les personnes atteintes de certaines pathologies, comme le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’apnée du sommeil ou encore l’obésité.

Monique Marien Sroussi
Monique Marien Sroussi © Radio France - Nelly Sorbier
Brigitte Perdrizet
Brigitte Perdrizet © Radio France - Nelly Sorbier