Replay du jeudi 29 avril 2021

Les allergies printanières.

Avec la hausse des températures, les pollens sont de retour et les allergiques ne sont pas à la fête. Près de 30 % des Français souffrent de ces tracas saisonniers qui, dans la majorité des cas, sont temporaires.

les allergies
les allergies © Getty

Bouleau, charme, châtaignier, chêne, cyprès, mais aussi olivier, platane et saule complètent un tableau déjà bien chargé en allergisants. 

  • Et si notre alimentation jouait aussi un rôle dans ces allergies ? 
  • Comment s’en débarrasser ou mieux vivre avec ? 

Vous êtes nombreux à vous soulager avec des médicaments, des antihistaminiques : pourtant il existe certains aliments qui peuvent contribuer à vous soulager, des aliments anti-allergie aux pollens :       

Des chercheurs ont établi des liens entre des apports élevés de certains antioxydants, dont certains contenus dans l’ail, avec une diminution de l’incidence de l’allergie aux pollens. 

 Ce champion des antioxydants cumule les vertus santé : hypo-cholestérolémiant, antibactérien, antiseptique, stimulant circulatoire et hypotenseur, il aurait aussi des propriétés anti-allergies aux pollens.        

L'oignon, la pomme, avec sa peau, donc impérativement bio, les baies rouges, le raisin rouge et le thé noir font aussi partie de ces aliments qui peuvent aider.    

Les produits fermentés pour défendre l’immunité  :  Yaourt, lait kéfir, kombucha, choucroute…    

Les médicaments et aliments à éviter pour les allergiques au pollen car ils augmentent la perméabilité de la muqueuse intestinale, rendue plus fragile, faisant baisser l’immunité :   

  • L’aspirine    
  • Les anti-inflammatoires    
  • Les laxatifs    
  • L’alcool    
  • Les épices

Quels sont les points de vue de médecin et naturopathe à ce sujet ?

Séverine Lafarge Naturopathe:

Dr Bruno Obriot :