Replay du mercredi 27 janvier 2021

Les maladies dégénératives.

- Mis à jour le

Les maladies neurodégénératives sont des maladies chroniques progressives qui touchent le système nerveux central. Elles ont un fort composant génétique, bien que certains facteurs pourraient être décisifs...

Maladies neuro-dégénératives.
Maladies neuro-dégénératives. © Getty

Souvent d’origine génétique, les maladies dégénératives peuvent être dues à une forte et longue exposition à des produits biologiques et toxiques.

La maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, l’AVC, la maladie de Charcot, la maladie d’Huntington, la maladie de Creutzfeldt-Jakob sont les maladies dégénératives les plus connues, elles touchent plusieurs millions de français, et si elles sont souvent héréditaires, il est possible de les prévenir, mais de quelle façon ? 

Les maladies neurodégénératives sont des maladies chroniques progressives qui touchent le système nerveux central. Elles ont un fort composant génétique, bien que certains facteurs pourraient être décisifs, tels que : 

  • L’accumulation de toxines dans le corps La réaction face à certains produits chimiques 
  • Les virus 
  • Parfois, il peut également y avoir un facteur psychologique conditionnant, comme par exemple un type de choc émotionnel qui pourrait avoir eu lieu avant que la maladie n’apparaisse.   

Les maladies neurodégénératives sont des maladies fréquentes et dont la fréquence augmente de manière importante avec l’âge. On estime qu’il y a actuellement en France : Plus d’un million de personnes touchées par la maladie d’Alzheimer et autres démences ; 

Environ 160 000 personnes traitées pour la maladie de Parkinson ; 

Environ 2 300 nouveaux cas par an de maladies du motoneurone, dont la principale cause est la sclérose latérale amyotrophique (SLA). En raison du vieillissement progressif de la population et de l'absence de traitements curatifs, le nombre de personnes souffrant de maladies neurodégénératives a considérablement augmenté au cours des dernières décennies et devrait croître de manière régulière dans les années à venir.

La meilleure manière de prévenir la détérioration cérébrale consiste à activer cette fonction et à éviter la paresse.

Mais la prévention passe aussi par une bonne hygiène de vie, du sport, une bonne alimentation, des plantes...

Dominique Lousse aromathérapeute et le Dr Bruno Obriot nous éclairent sur le sujet.