Replay du jeudi 15 octobre 2020

Octobre rose.

- Mis à jour le

La campagne Octobre Rose Reconnaissable par son mythique petit ruban rose depuis des années, est l'occasion de sensibiliser au dépistage du cancer du sein et de collecter des fonds pour soutenir la recherche

Octobre rose
Octobre rose © Getty

Aujourd'hui en France, une femme sur huit risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie. Chaque année, 54 000 nouveaux cas sont détectés et près de 12 000 femmes en décèdent. 

Prévention, dépistage, nous faisons le point avec nos invités,  le Pr Robaszkiewicz gastro-entérologue au CHU de Brest et président du CRCDC, centre régional de coordination de dépistage des cancers en Bretagne,et le Dr Le Penndu radiologue spécialisé dans le dépistage du cancer du sein et membre du conseil d'administration du CRCDC Bretagne

Quels sont les  différents types de prévention aujourd'hui ? 

 - La prévention primaire : consiste à empêcher l'apparition des cancers et donc doit agir sur les facteurs de risques  

- La prévention secondaire : vise à dépister une maladie à un stade initial.   

- La prévention tertiaire : prévient les séquelles de la maladie et des traitements et concourt à réinsérer les patientes.

Étant donné les connaissances  sur les facteurs de risque, on ne peut, à l’heure actuelle, empêcher la survenue d’un cancer du sein.    

En revanche, on peut le détecter lorsqu'il  est de très petite taille (moins d’un cm de diamètre) grâce à la mammographie réalisée dans le cadre d’un suivi régulier.  On peut ainsi accroître les chances de guérison, tout en bénéficiant de traitements moins lourds (moins de chirurgie mutilante, moins de chimiothérapie).   

On appelle dépistage le fait de mettre en évidence, par la mammographie, un cancer encore «muet», c’est-à-dire sans signe extérieur de sa présence. On sait en effet qu’un certain nombre de cancers peuvent être visibles sur une mammographie avant même de provoquer des symptômes. D’où la généralisation, dans le cadre du Plan Cancer, du dépistage du cancer du sein : aujourd’hui, sur tout le territoire, les femmes entre 50 et 74 ans sont invitées à bénéficier, tous les deux ans, d’une mammographie prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie (sans avance de frais).