La Tunisie sous le choc

Émission 

Sur le front politique c’est l’impasse en Tunisie. La dissolution du gouvernement annoncée hier a été rejetée par le parti islamiste qui détient la majorité au Parlement.

L'annonce est intervenue dans un climat particulièrement tendu après l'assassinat de Chokri Belaïd, un  opposant aux islamistes. Un  acte sans précédent enTunisie. En France, dès hier matin, des manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade de Tunisie et plusieurs associations tunisiennes ont appelé à se mobiliser de nouveau. Hania Madjoub, de l’association tunisienne féministe   « Univers- Elles » a réagi aussitôt en apprenant la nouvelle hier matin. 

fdj Hania Madjoub 23h

Partager sur :