Le jour d'après l'affaire Cahuzac

Émission 

François Hollande regrette "un outrage à la République" après les aveux de Jérôme Cahuzac.

Le Président s'est exprimé à la mi-journée au cours d'une brève allocution enregistrée.Le chef de l'Etat a assuré que son ancien ministre du budget n'avait bénéficié d'aucune protection.  François Hollande a annoncé trois mesures : la réforme du conseil supérieur de la magistrature pour renforcer l'indépendance de la justice, une loi sur la publication des patrimoines des ministres et des parlementaires et l'interdiction de tout mandat public pour les élus condamnés pénalement pour fraude fiscale ou corruption.

A l’assemblée nationale cet après midi l’opposition n’a pas manqué de dénoncer des dysfonctionnements au niveau de l’Etat. L'intervention du chef de l'Etat a-t-elle été à la hauteur de ce séisme politique ? L'analyse du politologue Roland Cayrol.

 

 

 

Le Fait du Jour 03.04.13

Partager sur :