Fait du jour. L’affaire Lambert

L'hopital Sébastopol à Reims où Vincent Lambert est hospitalisé

Émission 

Le sort de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif chronique au CHU de Reims, est examiné à nouveau par le Conseil d'Etat, réuni cette fois en formation collégiale.

Le CHU, l'épouse et le neveu de cet homme de 38 ans contestent la décision du Tribunal Administratif de Châlons en Champagne de le maintenir en vie.En effet le 16 Janvier dernier, les juges châlonnais ont donné raison aux parents et à deux de ses frères qui refusent qu'on cesse de l'alimenter artificiellement pour le laisser partir.Son épouse, six frères et sœurs, et son neveu souhaitent qu'on respecte les souhaits de Vincent Lambert parce qu'il a toujours exprimé son opposition à tout acharnement thérapeutique.Les super magistrats du Conseil d'Etat, devront donc dire si le cas de Vincent Lambert peut entrer dans le cadre de la loi Leonetti sur la fin de vie et donc si le choix des médecins de renoncer à tout acharnement thérapeutique est légal.> Monique Derrien de France Bleu Champagne Ardenne

Partager sur :