Le fait du jour. La journée de solidarité

La journée de solidarité

Émission 

Aujourd'hui c'est le Lundi de Pentecôte. Dix ans qu'existe la journée de Solidarité pour améliorer la prise en charge des personnes âgées. Mais 10 ans après, c'est toujours la pagaille.

Alors qui travaille aujourd'hui ? 20 à 30 % seulement des salariés devraient travailler aujourd'hui selon une étude du groupe Randstad . Les grandes surfaces seront ouvertes tout comme les piscines, les hopitaux, les commissariats, les musées nationaux, mais les grandes entreprises fonctionnent à effectif très réduit...

Il y a encore 3 ans, 80 % des salariés avaient posé un jour de congés ou une Rtt ce jour-là. Activité faible dans le BTP. Les entreprises de logistique tirent le rideau en raison d'une interdiction administrative concernant le transport routier ce jour-là. Les écoles sont fermées, tout comme les administrations, la Poste, les cabinets de médecin. Et les transports en commun tournent au ralenti.

Ce lundi de Pentecôte est bien un jour férié. Mais alors cette journée de Solidarité a lieu quand ? Le principe de travailler une journée sans être rémunéré est maintenu mais ce n'est plus forcément le lundi de Pentecôte depuis 2008. L'autre solution, c'est de rendre un jour RTT ou de faire 7 heures supplémentaires fractionnées sur l'année. C'est à l'employeur de fixer la date de la journée de solidarité par accord d'entreprise.En 10 ans, plus de 23 milliards d'Euros ont été collectés. Une somme qui a permis de recruter du personnel dans les maisons de retraite ou de financer des heures d'aide à domicile.

Mais cette journée fait débat. La CFTC estime que tout travail mérite salaire et indique qu'elle couvre par un mot d'ordre de grève tous les salariés qui resteront chez eux aujourd'hui.

Partager sur :