Le fait du jour. Le calme après la tempête

Dégâts tempête Klaus dans la commune de Castets en Dorthe (33). Lieu-dit Mazerac

Émission 

La grande marée du samedi 1er février, associée à une forte houle, a provoqué des dégâts matériels sur la façade atlantique, notamment dans le Finistère et les Pyrénées-Atlantiques, sans toutefois faire de blessés.

Météo France a levé dimanche l'alerte orange pour des risques de submersion en Ille-et-Vilaine et dans la Manche, ce qui réduit à neuf le nombre de départements de la façade atlantique toujours en vigilance orange : dans les Pyrénées-Atlantiques, les Landes, la Gironde, la Charente-Maritime, la Loire-Atlantique, la Vendée, les Côtes-d'Armor, le Morbihan et le Finistère.

Météo-France a mis fin à sa vigilance orange dimanche matin pour le risque de fortes vagues dans six départements : le Finistère, les Côtes-d'Armor, le Morbihan, la Loire-Atlantique, la Vendée et la Charente-Maritime. Seules la Gironde, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques restaient dimanche matin en orange face aux risques de « vagues-submersion ».

Avec Paul Nicolaï de France Bleu Pays Basque

Partager sur :