Le fait du jour. Le meeting de réconciliation de l'UMP

Meeting de l'UMP à Strasbourg

Émission 

En pleine affaire Buisson, celle de Jean François Copé, et après une longue bataille de chefs, l’UMP a tenu hier soir son premier grand meeting de réconciliation, et c’était à Strasbourg.

Avec un casting de choix pour soutenir la candidate UMP la sénatrice Fabienne Keller...

Sur la photo de famille on retrouvait Jean François Copé , François Fillon et Jean Pierre Raffarin . La salle d’environs 1000 personnes était comble…

Les affaires étaient dans toutes les têtes , celles des militants bien sûr, et celle des acteurs sur la scène. Le calendrier était fixé depuis longtemps, mais dans l’entourage de Fabienne Keller, on ne cache pas que le timing n’est pas idéal. Il y a en tout cas eu un effet immédiat : une horde médiatique fraîchement sortie du TGV à débarqué dans les rues de Strasbourg : on se serait presque cru au marché de Noël tellement il y avait de caméra.

Les militants eux étaient partagés : il y a bien sur ceux qui sont toujours heureux de voir des parisiens débarquer, ceux qui se réjouissent de l’image de rassemblement… La photo de famille a donc marché. Mais il y a aussi ceux, et ils étaient nombreux à dire qu’avec toutes ces affaires, à commencer par la mise en cause de Jean François Copé, cela risque de plutôt desservir la candidate. Sans oublier ceux qui croient à la théorie du complot : c’est une affaire montée de toute pièces contre Jean François Copé, à trois semaines des élections.

Que ce soit François Fillon, Jean Pierre Raffarin ou Jean François Copé, ils avaient surtout un message à faire passer. Les municipales certes, ce sont des élections locales mais l’enjeu est national, et tous on souligné que c’est la première fois depuis 20 mois que les français peuvent dire stop au gouvernement.

Tous les sujets ont été mis sur la table , l’économie, la famille, l’immigration, les impôts, autant de sujet nationaux mais qui ont des répercutions locales. Quand aux affaires, c’est Jean Pierre Raffarin qui le premier les a abordées, affichant son soutient à Jean-François Copé, soulignant que l’UMP a besoin de lui et que ce n’est pas au moment où il est attaqué qu’il faut se laisser impressionner.

Jean François Copé lui a chargé la presse , les médias, qui préfèrent parler de sujets subalternes, qui ne privilégient pas toujours la vérité de l’information et font du spectacle pour ne pas parler des vrais sujets...

Partager sur :