Le fait du jour. Le salon de l'agriculture

Le salon de l'agriculture

Émission 

Le salon de l'agriculture démarre demain à Paris : 4000 animaux, vaches, cochons, moutons au Parc des expositions pour neuf jours...

1300 exposants : des agriculteurs mais pas seulement. Parmi eux des Bretons bien sûr. La Bretagne est la première région agricole, maritime et agroalimentaire.

Qu'est-ce que ces agriculteurs attendent de ce salon ?

D'abord comme tous les autres, ils viennent faire connaitre leur savoir-faire, leurs animaux, parce qu'obtenir un prix au salon de l'agriculture c'est un prestige. C'est aussi des chances en plus de revendre ses bêtes à un bon prix, même si la plupart des éleveurs le font avant tout par passion, parce qu'ils sont fiers de montrer leurs bêtes.

Mais il n'y aura pas que des agriculteurs sous les différents halls du parc : des industriels viennent aussi pour présenter leurs nouveaux produits, comme le fromage au thon et à l'échalote, la saucisse au confit d'oignon de Roscoff, ou le yaourt bio aux algues : cela sert aussi à montrer que la Bretagne est une terre d'innovation.

Les pêcheurs seront bien sur au rendez-vous, et tous les jours d'ailleurs du poisson sera vendu à la criée au profit des sauveteurs en mer.

Le contexte est difficile en ce moment : les agriculteurs ont-ils encore envie de venir ? Certains n'ont pas le moral : cette année a été dure encore. En 10 ans, la région a perdu un tiers de ses agriculteurs.

L'industrie agroalimentaire est malmenée : on a bien sûr en tête les licenciements dans les abattoirs Gad, les plans sociaux chez Doux, Tilly Sabco, Marine Harvest. Le salon c'est justement l'occasion de rassurer les consommateurs, et c'est aussi un moment de fête, de détente dans cette période de turbulences...

Partager sur :