Replay du jeudi 11 mars 2021

Elle fait revivre la Cité Blanche, petite cité ouvrière ardéchoise

- Mis à jour le

Yvonne Leclère, enseignante à la retraite, est l'une des mémoires de ce village ouvrier. Situé entre le Teil et Viviers, il accueillait 450 personnes au plus fort de son activité. On y comptait une maternité, une école, une église et des commerces.

Yvonne Leclere
Yvonne Leclere

La grande invitée : Yonne Leclere, enseignante à la retraite et passionnée d'Histoire.

Lorsque l'exploitation des carrières de pierres de calcaire commence en 1833 au Teil, les ouvriers des environs défilent pour venir travailler. Il devient alors nécessaire de les loger et de nourrir. Après avoir créé une cantine et des dortoirs, Raphael de Lafarge fait bâtir les premiers bâtiments. Aujourd'hui, en parcourant la rue principale, deux rangées se font face. Une première, créée en 1880 et une seconde en 1913, qui accueillait des appartements plus vastes (4 pièces).

En dépit des difficultés, la vie y était agréable

Très vite, la cité prend des airs de petite ville. En plus d'un café, on y compte une maternité, une école, une église et des commerces. On y cultive son jardin et les habitants bénéficient de plus de 2000 kg de charbon par famille pour passer l'hiver. En cas de problème technique (fuite d'eau ou problème électrique), les interventions sont très rapides. En dépit des difficultés (bruit, poussière, alcoolisme), les villageois se souviennent d'une vie agréable, rythmée par le paternalisme de l'entreprise. Les attaches y sont si fortes que les habitants iront même jusqu'à s'appeler les "Lafargeois".

Découvrez d'autres secrets en réécoutant le podcast.

La cité blanche autrefois
La cité blanche autrefois - fonds d'Yvonne Leclere
L'équipe de foot de la Cité Blanche
L'équipe de foot de la Cité Blanche - Fonds d'Yvonne Leclere
la cité Blanche aujourd'hui
la cité Blanche aujourd'hui - Yvonne Leclere
La cité Blanche aujourd'hui
La cité Blanche aujourd'hui - fonds d'Yvonne Leclere
Mots clés: