Replay du lundi 27 janvier 2020

La ligue des malfaisants héroïques d'Amelius Melgan

Votre ado ne lit pas ? Attendez … on a un livre coup de cœur pour lui ! Le livre du jour de France Bleu Drôme Ardèche s’intitule la Ligue des malfaisants héroïques, paru chez ScriNéo.

La ligue des malfaisants héroïques d'Amélius Melgan
La ligue des malfaisants héroïques d'Amélius Melgan © Radio France - ScriNéo

J'aurais bien du mal à vous  présenter l’auteur. Le nom imprimé sur la couverture est Amélius Melgan. Qui se cache derrière le nom d’Amélius Melgan ? Je n’en sais rien du tout. Je sais juste qu’il est le Maître des épopées et qu’il joue dans son propre livre un rôle central. 

La ligue des malfaisants héroïques, raconte l’histoire de Sherlock 13 ans. Prénommé ainsi en hommage à l’esprit de logique et de déduction du Grand Sherlock Holmes. Un sens que ses parents valorisent particulièrement. Voilà pourquoi ils ont baptisé le frère jumeau de Sherlock Albert en hommage à Albert Einstein.  Les parents de Sherlock et Albert sont sympathiques mais ils ont une drôle de maladie : la phobie de l’imaginaire. Selon eux « le songe, c’est le mensonge, la fiction, un abomination ». Selon eux, « le rêve rend idiot ». 

Et si Albert n’a aucun mal à se conformer à cet état d’esprit, il en est tout autrement de Sherlock qui ne jure que par les histoires de dragons et de sorciers. Au péril des desserts dont il est privé lorsque son père débusque sous son lit un roman d’aventure. Sherlock trouve la punition injuste et refuse de devenir comme Albert un homo intello-concretus-utilitarus. Sherlock se révolte et pour être secouru, il invoque à son secours, les dieux, les personnages magiques, les super héros et pour finir le diable lui-même.

Est- il bien prudent d’invoquer le diable ? La question peut se poser lorsqu’un individu inquiétant sonne à la porte de chez lui et propose à Sherlock de signer un étrange pacte et de vivre une épopée. Cet homme étrange c’est Amelius Melgan, maître des épopées. Aux aventures interstellaires et aux dieux de l’Olympe, Sherlock préfère une épopée dans le monde des super héros. L’histoire dans laquelle il embarque involontairement son jumeau cartésien. Sherlock devient ainsi Parcy Mysterius, fils d’Angus Mysterius de la compagnie des mages, cie dissoute par la milice … l’aventure peut commencer avec son lot de rencontres, de surprise, de frayeurs et d’exploits. 

La ligue des malfaisants héroïques n’est pas un livre dont vous êtes le héros, mais une sorte de mise en abime qui rend l’objet livre lui-même un peu magique et mystérieux. Au terme de l’aventure, l’auteur et Amélius Melgan confie au lecteur le soin de choisir son épilogue, de l’écrire. Il lui reste au final un choix à faire, une fin à écrire, un rôle à endosser. Celui du jeune adolescent ou du maître des épopées pourquoi pas … comme auteur en tous cas. La ligue des malfaisants héroïques est un livre plein de rebondissement et d’humour dans lequel on plonge même adulte très facilement, un peu comme on se laisserait prendre à un jeu. 

Mots clés:
  • Livres