Replay du lundi 25 mai 2020

Peindre la pluie en couleur d'Aurélie Tramier

Le livre du jour paraît cette semaine aux éditions La Belle Etoile. C'est le second roman d'Aurélie Tramier : Peindre la pluie en couleur.

Peindre la pluie en couleur d'Aurélie Tramier
Peindre la pluie en couleur d'Aurélie Tramier © Radio France - La Belle Etoile

C'est une assez jolie idée, de peindre la pluie en couleur. Parce que c'est vrai que naturellement on utilise du bleu pale, voire du gris. Pourtant derrière la pluie, même triste, il y a l'eau, la vie et toutes les couleurs de la nature. Faut il être un enfant pour arriver encore à voir cela ?

L'héroïne du roman d'Aurélie Tramier ne voit plus en couleur depuis longtemps. Plus depuis une adolescence dramatique, au terme de laquelle elle s'est coupée de ses émotions, de tout espoir, de sa famille. Elle ne préserve au fil des années qu'un amour infini pour sa petite sœur, Emilie. Emilie aux yeux bruns, Emilie tout sourire. Tandis qu'elle, Morgane, et ses yeux bleu glacier ont oublié ce que la joie voulait dire.

Morgane voulait être vétérinaire et soigner des animaux. Elle devient directrice de crèche et s'occupe des petits. Elle ne les supporte pas, n'aime pas son travail et rêve de créer une pension pour chiens, loin des hommes et de leurs enfants.

Mais un jour, sa sœur Emilie et son compagnon meurent dans un accident de voiture. Morgane devient tutrice légale de son neveu et de sa nièce, Eliott dix ans et Léa six. Le rapport de Morgane à la maternité, à l'amour maternel est abimé de longue date. Elle n'était pas la préférée, elle était mal aimée. Elle a refusé d'aimer elle-même. Et toutes ces blessures ressurgissent, sous le regard d'enfants meurtris qui ont besoin d'elle.

Peindre la pluie en couleur est un livre sur l'amour maternel et la résilience. Et comme le titre évoque un dessin d'enfant, Aurélie Tramier alterne dans la narration le point de vue de Morgane et celui de son neveux Eliott. Eliott qui peine à se positionner vis-à-vis de sa tante, de sa nouvelle famille, qui craint de trahir sa mère en donnant son amour à une autre femme. Morgane consciente que les enfants ont besoin d'un amour qu'elle peine à leur donner, ne mesure pas à quel point ce sentiment l'aidera à se reconstruire.

Toute en délicatesse, Aurélie Tramier, accompagne cette renaissance douloureuse, reconstruisant brique par brique cette femme abimée, tantôt brique grise, tantôt brique de couleur, posée par un adulte et un enfant qui vont se sauver mutuellement. Page après page, son roman nous offre la perspective, toujours possible, d'une réconciliation avec soi et avec la vie.

Mots clés:
  • Livres