Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Peugeot 508
Peugeot 508

La Peugeot 508 star du salon de Genève ?

Diffusion du jeudi 8 mars 2018 Durée : 2min

Notre spécialiste Laurent Meillaud a décidé de parler de la Peugeot 508. Car pour lui, c’est la star française du salon. La marque au lion continue de monter en gamme, Laurent.

Renault a la Talisman. Peugeot a la 508. En l’absence d’un haut de gamme chez Citroën, et en l’absence tout court de la marque DS et de son SUV DS7 Crossback, qui ne sont pas à Genève, c’est donc cette berline qui signe le renouveau du Premium à la française. Pour être exact, c’est une berline coupé avec un hayon. Peugeot a choisi de s’affranchir de la silhouette classique de la berline 4 portes à coffre pour s’aligner sur ce qui se fait dans le haut de gamme allemand. C’est bien vu, avec une auto un peu plus courte et surtout plus basse que la précédente 508. La face avant est plus agressive, encadrés par deux projecteurs à LED qui descendent à la verticale. Non seulement le design est réussi, mais Peugeot répond aussi à la concurrence par de la technologie. La 508 est au niveau en ce qui concerne les aides à la conduite. Elle n’a rien à envier à Audi, BMW ou Mercedes, avec par exemple un système de vision de nuit qui détecte les obstacles au-delà de la portée des phares. De plus, la grande Peugeot dispose d’un habitacle revu avec deux écrans à haute résolution. C’est en fait une adaptation du i-cockpit déjà présent notamment sur la 5008. Ajoutez à cela un toit ouvrant panoramique, des sièges massants, des matériaux nobles tels que du cuir, de l’alcantara et du bois naturel : ce n’est plus Sochaux, mais plutôt Versailles.

Alors Laurent, est-ce que la 508 peut vraiment constituer une alternative crédible face aux allemandes ? 

Elle a des atouts, mais pour les moteurs ce n’est pas encore ça. Le plus puissant fait 180 chevaux en Diesel et 225 chevaux en essence. Malgré la boîte automatique à 8 vitesses, c’est très nettement insuffisant par rapport à la concurrence germanique. Il faudra attendre l’arrivée l’année prochaine de la version hybride rechargeable, qui portera la puissance à 300 chevaux. En même temps, vu le nombre de radars en France, ce n’est pas la peine non plus d’en faire trop.