Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

CoVoiturage Klaxit
CoVoiturage Klaxit

Le covoiturage, la solution contre les grèves ?

Diffusion du jeudi 22 mars 2018 Durée : 2min

On va parler de covoiturage, car avec les mouvements sociaux et les grèves à répétition qui s’annoncent à la SNCF, la mobilité partagée pourrait représenter une alternative pour ceux qui doivent se déplacer. Plus de détails avec vous Laurent…

Ce n’est pas une solution qui conviendra à l’ensemble des 4 millions et demi de français qui prennent le train tous les jours. Mais, elle pourra sans doute en dépanner certains. A compter de ce jour, plusieurs acteurs vont proposer gratuitement du covoiturage domicile-travail. Ce sera surtout le cas en Ile de France, où la région a décidé de donner un coup de pouce aux opérateurs avec lesquelles elle travaille. Mais certains acteurs, tels Klaxit, ont prévu d’étendre ce service dans toute la France. Le covoiturage de proximité permet de transporter plusieurs personnes et donc d’optimiser l’usage des voitures. Il y a donc un effet vertueux au quotidien, contrairement au covoiturage classique qui s’applique surtout le week-end et pour les vacances, pour des longues distances. La voiture partagée pour des trajets domicile-travail a donc donné naissance à de nouveaux acteurs, qui fédèrent pour certains jusqu’à 100 000 utilisateurs. C’est un business sur lequel se penche aussi  BlaBlacar, l’acteur historique du covoiturage, qui a lancé des BlaBlaLines. Et on parle de plus en plus de Waze, qui en plus de son application de guidage communautaire, veut se lancer dans cette activité. Pour tous ces acteurs, les grèves de train constituent une occasion de se mettre en avant. Avec pour espoir de séduire une nouvelle clientèle, qui pourrait y prendre goût.

Le paradoxe, Laurent, c’est que la SNCF va aussi proposer ce type de service…

En effet. L’opérateur ferroviaire propose aussi du covoiturage avec iDVroom, qui compte 470.000 utilisateurs. Depuis dimanche, la fréquentation du site a doublé, et les propositions de trajets ont triplé. La mission d’iDVroom est d’offrir de la mobilité, en complément du train. Et d’ailleurs la SNCF a prévu de rendre gratuit le covoiturage les jours de grève, partout en France, dans la limite de 2 trajets par jour et pour des équipages de 3 personnes maximum.