Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Tesla Modèle 3
Tesla Modèle 3

Tesla la fin du rêve ?

Diffusion du jeudi 5 avril 2018 Durée : 2min

On va parler de Tesla, car rien ne va plus pour la marque dirigée par Elon Musk. Les investisseurs semblent perdre confiance et certains experts pronostiquent même la faillite, Laurent…

Et ce n’est pas très surprenant en fait… Pendant des années, la bourse a soutenu Tesla, parce qu’elle croyait en son modèle. Celui d’une compagnie qui brise les codes et arrive à rendre la voiture électrique désirable. Le problème est qu’au bout de 15 ans, la société ne gagne toujours pas d’argent. Et plus grave encore, elle en dépense beaucoup alors qu’elle ne vend qu’à peine 100 000 voitures par an. Contre 10 millions pour les plus gros du secteur automobile. Après avoir attaqué le marché par le haut de gamme, en profitant de l’absence des constructeurs traditionnels, Tesla devait inonder le marché avec sa Model 3, une voiture plus abordable. Mais, la marque est incapable de produire en masse ce véhicule si stratégique. Et les retards s’accumulent. Wall Street commence en fait à réaliser que le charismatique Elon Musk gère mal sa société. Et il est vrai que le boss papillonne, entre les fusées de SpaceX, des toits avec panneaux solaires et un projet de tunnels sous Los Angeles pour éviter les bouchons. Ses talents de communication ont jusqu’ici sauvé Tesla, quand la société était menacée. Mais, la recette ne marche plus. D’autre part, le constructeur américain va faire face à une concurrence très vive dans l’électrique, notamment de la part des allemands qui n’ont rien à lui envier en matière de technologies. Et du coup, certains analystes pensent que l’avenir est vraiment bouché. 

Et les problèmes s’accumulent pour Tesla. 

Oui, le constructeur est mis en cause dans un accident mortel qui impliquerait son système Autopilot de guidage semi-automatique. D’autre part, il doit gérer le rappel de 123 000 Model S pour un problème lié à la direction. Tout cela arrive à un moment où la compagnie doit faire face à des démissions en série dans l’équipe dirigeante. Et la notation financière a été dégradée par une agence. Bref, c’est peut-être la fin d’un rêve. D’aucuns diraient la fin d’un délire collectif, tant les fans de la marque se comportent comme les membres d’une secte.