Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Tesla va-t-il s’en sortir ?

Diffusion du jeudi 3 mai 2018 Durée : 2min

Et on va s’intéresser à Tesla. Malgré les difficultés, les fans veulent encore croire en l’avenir de la marque de voitures électriques. On fait le point avec vous Laurent…

Pour la deuxième fois de l’année, Tesla a dû suspendre temporairement la production de la Model 3, le modèle censé faire décoller les ventes. Les chaînes ont été mises à l’arrêt, aussi bien dans l’usine de Fremont, en Californie, que dans celle de batteries, dans le Nevada. Si l’on en croit Elon Musk, le patron de la marque, c’est de la faute des robots. Il y en a trop. Le PDG de Tesla avait misé sur un haut niveau d’automatisation et c’était une erreur. L’assemblage en grande série de voitures passe aussi par des humains et Musk est en train de le découvrir. Evidemment, cela fait ricaner l’industrie automobile. On ne s’improvise pas constructeur du jour au lendemain, d’autant que la quantité doit aussi rimer avec qualité. Et ce n’est pas vraiment le cas, d’après les commentaires des premiers clients. Pour sauver sa peau, l’entreprise va devoir mettre les bouchées doubles, voire triples. Tesla va ensuite fabriquer la Model 3 24 heures sur 24, sept jours sur sept. L’ambition est d’atteindre une cadence de production de 6 000 unités par semaine d’ici à la fin juin. Cela veut dire que la marque va devoir embaucher  400 salariés de plus, pendant plusieurs semaines dans son usine de Fremont et dans son usine de batteries. En tout cas, ceux qui ont commandé ce véhicule ont intérêt à être patients. Les premiers exemplaires prévus en France ne devraient pas arriver avant le premier semestre 2019. Le problème, c’est que plus le temps passe, plus l’échéance se rapproche pour l’arrivée des modèles de la concurrence.

Et pourtant, Elon Musk promet que Tesla sera rentable un jour… 

Oui, le patron de la marque a voulu rassurer les clients et les marchés. Récemment, l’hebdomadaire The Economist affirmait que Tesla devrait lever entre 2,5 et 3 milliards de dollars cette année pour financer ses opérations, en raison notamment des retards de production de la Model 3. Elon Musk a répondu par un tweet : « Tesla sera rentable et positif au niveau de la trésorerie au troisième trimestre et au quatrième trimestre, donc pas besoin de lever des fonds », assure-t-il. On saura ce qu’il en est dans quelques mois.