Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Le 80 km/h et son impact en termes de pollution

Diffusion du vendredi 11 mai 2018 Durée : 1min

Laurent Meillaud on va évoquer à nouveau le 80 km/h. Une mesure qui est très décriée… Mais plutôt que d’évoquer l’impact en matière d’accidents, on va se pencher sur les gains attendus en matière d’environnement…

Si l’on en croit l’argumentaire adressé aux préfets en fin d’année dernière, dont les chiffres ont été repris dans le cadre d’une campagne de presse, en février et en mars, la réduction de 90 à 80 km/h devrait permettre de réduire de 30 % les émissions polluantes. La Sécurité Routière précise qu’elle parle du CO2, ce qui est cohérent avec le gain affiché de 120 euros par an au niveau du porte-monnaie, en raison d’une moindre consommation de carburant. Or il faut préciser que justement, le CO2 ce n’est pas un polluant, mais un gaz à effet de serre. L’ADEME affirme pour sa part, dans un calcul réalisé en 2012, que rouler à 80 km/h permettrait de réduire de 20 % la pollution. Mais le problème, c’est que la Sécurité Routière appuie son argumentation sur un rapport de l’ADEME, qui date de lui de 2014. Il a pour nom « impacts des limitations de vitesse sur la qualité de l’air, le climat, l’énergie et le bruit ». Et là, surprise, le seul cas qui concerne le passage de 90 à 80 km/h estime à 6 % seulement la baisse du CO2. Par contre, il y aurait une augmentation de la pollution : + 3 % les oxydes d’azote et + 4 % pour les particules. Bref, c’est la preuve qu’une fois de plus, qu’il ne faut pas prendre pour argent comptant les chiffres qu’on nous raconte.

Et c’est d’ailleurs ce que pensent aussi les spécialistes…

Et on parle là des véritables experts, j’entends ceux qui travaillent sur les moteurs dans l’automobile. Pour eux, les gains seraient minimes, sinon nuls. Par exemple, les boîtes de vitesses automatiques de dernière génération  auront même tendance à rétrograder à 80 km/h et à faire consommer plus, dans certains cas. Le plus amusant est qu’une étude récente et très fouillée du ministère de l’écologie pointe du doigt la faible économie que va apporter le 80 km/h. Le gain en consommation serait de 1 %, d’après ce rapport.