Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Record battu pour les PV

Diffusion du mardi 29 mai 2018 Durée : 2min

On va parler de gros sous, car les amendes ont atteint un montant record en 2017. 

D’après la cour des comptes, les PV liés au stationnement et aux contrôles routiers ont rapporté à l’Etat près de 2 milliards d’euros en 2017, dont la moitié issus des radars automatiques. Ces derniers ont rapporté en effet 1 milliard d’euros, au lieu de 920 millions en 2016. Pour information, c’est 300 millions de plus par rapport à 2014. Toutefois, il est difficile de savoir à quoi sert tout cet argent, car les recettes sont présentées dans un compte d’affectation spéciale, qui lui affiche 1 milliard et demi de rentrées, et dans lequel même la cour des comptes perd ses petits. Elle déplore le manque de lisibilité de ce compte, dont le but initial était justement de faire comprendre à quoi sert l’argent des radars. Ce que l’on peut retenir, c’est que la manne financière sert à acheter encore plus de radars, censés être encore plus performants. Leur nombre va ainsi passer à 4 700 en 2018. Mais l’argent sert aussi à tout autre chose, 438 millions ayant par exemple été affectés au désendettement de l’Etat, en 2017. Et en plus, il n’est même pas possible de dire si ça joue vraiment sur la sécurité routière. Malgré ce matraquage fiscal, le bilan provisoire fait état d’une baisse de 1,2 % du nombre de morts, ce qui est insignifiant. Et en même temps, le nombre de blessés a augmenté lui de 1,8 %. Bref, c’est avant tout une question d’argent.

Et ce n’est pas fini, Laurent…

Non, car l’Etat espère récupérer 400 millions d’euros supplémentaires l’an prochain, d’après Le Parisien. Et ce, en raison de l’abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires sans séparateur central. Une mesure qui est censée entrer en vigueur au 1er juillet. La Sécurité Routière conteste ce chiffre, même s’il faut s’attendre à une hausse temporaire des infractions, reconnaît-elle. Et elle rappelle que le surplus de recettes généré par le 80 km/h sera affecté à la prise en charge des accidentés de la route. On est prié de croire à tout cela sur parole.