Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Nicolas Hulot plan H2
Nicolas Hulot plan H2

Un plan pour l’hydrogène en France

Diffusion du mardi 5 juin 2018 Durée : 2min

Aujourd’hui, notre expert nous parle d’hydrogène, car Nicolas Hulot a annoncé en fin de semaine dernière un plan pour faire de la France l’un des champions mondiaux dans ce domaine. Plus de détails avec vous Laurent…

Contrairement à une idée reçue, le véhicule électrique à batterie n’est pas la solution unique pour remplacer le véhicule thermique. Et justement, parce que c’est une autre forme d’électrification, l’hydrogène a aussi sa place  dans les transports. Concrètement, le gouvernement veut favoriser le déploiement d’ici 2023 de 100 stations à hydrogène, contre seulement une vingtaine aujourd'hui. Dans le même temps, le nombre de véhicules devrait passer de 260 utilitaires aujourd'hui à 5 000 et celui des véhicules lourds, comme les camions et les bus à 200. L'objectif est plus ambitieux pour 2028, avec 400 stations et une fourchette entre 20 000 et 50 000 véhicules utilitaires et de 800 à 2 000 véhicules lourds. Nicolas Hulot a rappelé qu’un véhicule à hydrogène parcourt 100 km avec 1 kg d’hydrogène et que le plein se fait en 3 mn. Un cadre réglementaire spécifique pour la sécurité sera mis en place d’ici l’été pour les stations. Ce qui est intéressant, c’est que le ministre de la transition écologique et solidaire veut que l’hydrogène soit produit localement et de façon écologique, à partir d’énergies renouvelables et par électrolyse de l’eau. Précisons que la France a pour une fois toutes les compétences, avec des acteurs comme Air Liquide et ENGIE, mais aussi des industriels comme Faurecia et Plastic Omnium qui se lancent sur ce marché. Et dans l’automobile, justement, le groupe PSA a décidé de développer une offre dans les véhicules utilitaires. Elle sera complémentaire de ce que propose avec Renault avec l’aide de Symbio, qui développe déjà une solution à base d’hydrogène pour les flottes captives.

Et cet engagement de Nicolas Hulot est sincère, Laurent….

Oui, je peux en témoigner car j’ai eu l’occasion d’en parler avec lui. Il se trouve que Nicolas Hulot est le parrain d’Energy Observer, le premier bateau autonome en énergie et qui fonctionne justement en partie à l’hydrogène. C’est d’ailleurs lui qui a conseillé au capitaine du navire de choisir ce type d’énergie. Nicolas Hulot avait une intuition. Il est désormais convaincu que l’hydrogène a un rôle à jouer en matière de transition énergétique.