Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

La station de métro André Citroën-Javel devient un musée virtuel

Diffusion du mardi 12 juin 2018 Durée : 2min

On va parler de Citroën, et plus particulièrement de son fondateur. Figurez-vous que le métro parisien rend hommage à ce pionnier de l’automobile, à travers un réaménagement complet de la station qui porte son nom. Plus de détails avec vous, Laurent…

Pour ceux qui connaissent Paris, le quartier de Javel dans le 15e arrondissement  marque les débuts de Citroën, dont le premier modèle – la Type A – sort en 1919. L’auto est produite dans une usine qui auparavant fabriquait des obus. La suite, on la connaît. La marque aux chevrons va assembler quai de Javel ses modèles les plus mythiques, y compris la DS, avant de fermer l’usine en 1975. L’entreprise quittera le quartier 7 ans plus tard. Mais, elle laisse une trace indélébile. Le quai de Javel a été rebaptisé Quai André Citroën dès 1958 et un parc porte aussi depuis 1992 le nom du fondateur de la marque automobile, à l’endroit même où se trouvaient les usines. Quant à la station de métro, elle a adopté dès 1959 ce nom prestigieux accolé à celui de Javel. Une station qui, justement, vient d’être complètement réaménagée, dans le cadre d’une collaboration entre le constructeur automobile et la RATP. Les deux entités avaient déjà collaboré ensemble autour d’une exposition dans les années 80. Mais là, c’est beaucoup plus abouti.

Alors justement, que peut-on voir dans cette station ? 

Dès l’entrée, on peut voir des panneaux d’information, qui reviennent sur l’histoire d’André Citroën et sur celle du quartier de Javel. Au niveau des quais, une grande frise retrace l’histoire de Citroën avec des dates clés et des photos des modèles phares de la marque. Ce décor original conjugue habilement l’ADN de Citroën et celui de la RATP en intégrant, comme ligne de temps, le graphisme d’une ligne de métro qui s’étire sur toute la longueur de la frise. Cet aménagement culture intègre aussi les technologies du moment. Il y a donc trois écrans tactiles qui permettent aux voyageurs d’accéder à Citroën Origins, le musée virtuel de la marque. Avec le digital, il est donc possible de s’immerger encore plus dans l’histoire de Citroën, avec des vues à 360° de ses modèles, mais aussi des photos et des anecdotes.