Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Cimetière de voitures près de Loches
Cimetière de voitures près de Loches

En ce jour de la Toussaint, parlons des cimetières de voitures.

Diffusion du mercredi 1 novembre 2017 Durée : 1min

Car il y en a plusieurs en France, et même en Touraine.

Oui, c’est assez fréquent à la campagne de laisser des vieilles autos rouiller et se faire recouvrir par la végétation. Il y en a quelques-unes à Vouvray, mais c’est la même chose dans bien des villages. Un amateur de voitures anciennes raconte par exemple sur un site Internet avoir découvert un véritable trésor, à 15 km de Loches. Sur un terrain qui abritait autrefois un garage, on peut encore voir de nombreux modèles à l’état d’épaves. Des Citroën DS et ID, des Simca envahies par la mousse, une Renault 8 cernée par les pissenlits, une vieille 2Cv cachée par un squelette de hangar, ou encore une Peugeot 403 coincée au milieu de vieux camions et d’utilitaires. A 50 km de Bordeaux, dans une friche industrielle, qui abritait une papèterie, il y a là aussi des carcasses de vieilles voitures à l’abandon, des camions de pompier et même des véhicules militaires. Parfois, de telles épaves sont mises en vente. C’est ce qui s’est passé par exemple à Brazy en Plaine, en Bourgogne. Le propriétaire d’une casse a mis aux enchères 200 épaves l’an dernier. Cela a permis à des collectionneurs de repartir avec des souvenirs de jeunesse ou de précieuses pièces.

Et le cimetière de voitures le plus surprenant se trouve, Laurent, en Belgique….

Ou plutôt se trouvait près de Saint-Léger, en Wallonie. On l’appelait le cimetière de voitures de Châtillon. En pleine forêt, des centaines de carcasses de voitures avaient été laissées à l’abandon pendant 70 ans. Elles dataient de la seconde guerre mondiale. Les photos sur Internet sont impressionnantes, car on se serait cru dans un film catastrophe. Mais, le propriétaire a été sommé de faire le ménage, pour des raisons écologiques.