Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Bornes Ionity
Bornes Ionity

Un réseau de bornes ultra-rapides

Diffusion du mercredi 8 novembre 2017 Durée : 2min

On va parler de voiture électrique et plus exactement des bornes ultra rapides qui vont faire leur apparition dès cette année en Europe.

Avec une borne de charge rapide, jusqu’à 50 kW, on peut récupérer 80 % de la charge en 30 mn. L’objectif, avec de nouvelles bornes dont la puissance va grimper jusqu’à 350 kW, l’objectif est de diviser ce temps par deux. Ces bornes dites ultra-rapides vont être déployées dans le cadre d’une société qui a pour nom Ionity. C’est le fruit d’une alliance entre les constructeurs allemands Audi, BMW-Mini, Mercedes, Porsche, Volkswagen et l’américain Ford. Leur société commune a prévu de déployer 400 stations en Europe d’ici 2020, avec une vingtaine dès la fin de l’année et une centaine en 2018. Cette initiative vise à soutenir la sortie de nouveaux modèles électriques, haut de gamme, et dont les batteries à forte capacité devront être rechargées bien plus vite que ne le permettent les bornes actuelles. Vous l’aurez deviné, ce sont surtout les voitures allemandes qui seront privilégiées, comme le SUV d’Audi prévu en 2018, ou encore la future Porsche Mission E prévue en 2019. En fonction de leur batterie, les véhicules pourront recharger en exploitant les pleines capacités de ces bornes, ou seulement une partie. Mais, ce sera mieux qu’avec les bornes actuelles. Certains modèles existants sont déjà compatibles, comme la BMW i3. En revanche, ce ne sera pas possible par exemple pour la Renault ZOE, qui est pourtant le modèle le plus vendu d’Europe. Le problème est qu’il n’est pas possible avec la nouvelle batterie de recharger en moins d’une heure et demie. Et ce type de borne n’est pas plus pour la Nissan Leaf, qui a opté pour un standard de charge rapide japonais, concurrent du standard européen.

Finalement, les constructeurs allemands font un peu comme Tesla…

C’est exactement ça. Tout comme la marque californienne, qui a bâti un réseau de super chargeurs, les allemands et Ford vont financer leurs propres bornes. C’est évidemment une façon de rivaliser avec l’américain, et de proposer une recharge encore plus rapide. Mais on ne sait pas encore à quel prix. Enfin, il faut rappeler que bien avant Tesla, Nissan avait été le premier à financer des bornes de charge rapide. Il a contribué à en déployer 4000 à ce jour en Europe.